Indre-et-Loire

REGIONALES : Le PS promet les transports scolaires gratuits à la rentrée 2017

transports info tours

Ça représente un surcoût de 3 millions d'euros en Indre-et-Loire.

Alors que la droite de Philippe Vigier promet, depuis le début de la campagne des élections régionales avant l'été, des logements gratuits aux étudiants méritants de la région Centre-Val de Loire, la gauche a trouvé sa riposte. L'actuel président du Conseil Régional François Bonneau (PS) et sa tête de liste en Touraine Jean-Patrick Gille ont présenté ce mardi à Tours un plan pour garantir des transports scolaires gratuits sur l'ensemble de la région à la rentrée 2017, s'ils l'emportent le 13 décembre bien sûr.

"C'est une mesure forte, de gauche et de justice sociale" précise Mohamed Moulay, actuel conseiller régional et candidat à sa réelection. Actuellement géré par les conseils départementaux, le dossier des transports par bus est voué à devenir une compétence régionale dès 2017. C'est pour ça que cette proposition voit le jour. L'équipe de François Bonneau récupérérait ainsi le pouvoir de décision et donc pourrait choisir le tarif : en l'occurence 0€ l'année pour l'ensemble des familles, mais uniquement sur les lignes hors agglomération (car sur les autres, elle ne peut rien faire). 210 000 enfants sont concernés à l'échelle régionale, de l'école au lycée.

"Ce n'est pas normal que l'on ait des injustices au sein de la région. Le département du Cher vient par exemple d'annoncer la fin de la gratuité des transports scolaires et en Eure-et-Loir c'est jusqu'à 150€ par an" poursuit Mohamed Moulay qui voit là aussi le moyen de faire du Centre-Val de Loire un exemple : "en 1998, nous étions la première région à proposer les manuels scolaires gratuits. Nous serons aussi la première à mettre en place la gratuité des transports". Un dispositif qui aura un coût : "actuellement, le budget transports représente 100 millions d'euros pour la région mais le surcoût entraîné par la gratuité ne serait que 10 millions (3 en Indre-et-Loire). Voire un peu moins car certains coûts pourront être diminués avec la mutualisation" note pour sa part Franck Gagnaire, 1er secrétaire fédéral adjoint du PS en Touraine.

Présentée comme une mesure pour la jeunesse, cette proposition est surtout un geste destiné à redonner du pouvoir d'achat aux familles. "Mais permettre l'accès aux transports à tous les écoliers, collégiens et lycéens c'est aussi les mettre dans les meilleures conditions pour ne pas impacter leur réussite scolaire" plaide Mohamed Moulay qui insiste aussi sur le côté environemental de la mesure, puisqu'elle pourrait encourager certaines familles à délaisser leur voiture.

Reste que si la mesure est votée, il faudra que la région coopère avec les conseils départementaux car on voit mal comment les cartes de circuits pourront être correctement pilotées depuis Orléans pour l'ensemble de la région : "le conseil régional décidera au final mais il y aura sans doute une latitude laissée aux départements pour définir les besoins. Nous nous mettrons aussi en relation avec les associations de consommateurs et une charte de qualité sera éditée. C'est à nous d'imposer cette dimension d'égalité" avancent Franck Gagnaire et Mohamed Moulay qui reconnaissent que tout cela est encore en réflexion. A l'étude aussi ; la mise en place d'un réseau (voire d'une marque ?) unique pour les cars régionaux avec - les candidats PS en parlent - la mise en place d'un tarif unique pour le grand public.