Indre-et-Loire

CEA DE MONTS : Les réactions au maintien en activité du Ripault

cea info tours

La nouvelle est vue comme une bouffée d'air frais pour l'économie locale.

Après 4 mois de lutte intense avec des manifestations hebdomadaires même dans l'été, les salariés du CEA du Ripault de Monts et leurs nombreux soutiens ont obtenu gain de cause. Le président de la République François Hollande a en personne choisi de suspendre le projet de fermeture du site en 2019. Les réactions n'ont pas tardé, compilation :

Jean-Marie Beffara, député PS d'Indre-et-Loire : Je me réjouis de l'annonce par Marisol TOURAINE de la décision du Président de la République de mettre un terme au projet de fermeture du CEA Le Ripault à Monts.
Cette nouvelle est le résultat de la mobilisation des salariés, de leurs représentants et des élus locaux et nationaux. La crédibilité et la responsabilité des propositions sans cesse formulées par l’intersyndicale depuis 4 mois ont permis d’infléchir la décision initiale de fermeture.
Je salue l’engagement sans faille de Marisol TOURAINE au service des salariés, des habitants et du développement économique de l’Indre-et-Loire.

Jean-Jacques Filleul, sénateur PS d'Indre-et-Loire : À 11h 58, le Cabinet du Ministre de la Défense m'informe de la décision prise par le Président de la République pour le CEA de Monts, dans le même temps où Marisol Touraine annonçait la bonne, l'excellente nouvelle.

C'est forcément un grand Ouf... de soulagement !  Une victoire pour toutes celles et tous ceux qui se sont battus pendant quatre mois contre la fermeture annoncée de cet établissement majeur dans le dispositif de dissuasion nucléaire de notre pays. Une délivrance aussi pour tous ceux, qui comme moi, anticipaient les lourdes incidences économiques pour le territoire.

Cette mesure décidée par le Président de la République, de suspendre le projet de fermeture et de renvoyer l'étude sur l'ensemble du dispositif de la dissuasion nucléaire à une prochaine loi de programmation militaire, clos un dossier manifestement mal conduit, dont on peut supposer que le seul objectif consistait à quitter Monts.

J'ai rencontré les syndicats à deux reprises, dont la seconde hier. J'ai participé aux deux réunions ministérielles. Le 9 juillet à Matignon assez désespérante, qui enregistrait l'orientation de la Direction des Applications Militaires. La seconde le 21 juillet au Ministère de La Défense a été d'une toute autre nature. Le doute des autorités du ministère nous a été confirmé dans les jours suivants. Une étude complémentaire devait être engagée en août par le ministère lui-même en intégrant la contre proposition des syndicats.

La décision prise au plus haut niveau de l'Etat concrétise tous les espoirs que nous avons pu mettre dans cette reprise en mains du dossier par les autorités politiques.

Je veux saluer la détermination des syndicats du CEA et du personnel. En manifestant leur juste désapprobation, leur incompréhension vis-à-vis de ce transfert, et surtout en montrant leur capacité à produire des propositions nouvelles, ils ont largement contribué à la réflexion nouvelle du Ministère de la Défense.

Les élus se sont engagés chacun à leur place, avec un objectif commun, revenir sur cette injustice cruelle pour la Touraine et la Région. Les objections et arguments développés par nous tous sur les perspectives désastreuses d'une telle décision pour l'économie de notre département ont pesé et ont été pris en compte.

J'ai une pensé ce soir pour tous ceux qui se sont engagés, pour les familles rassurées des personnels de l'Etat, mais aussi pour les entreprises sous-traitantes qui oeuvrent dans ou avec le CEA de Monts.

Alors qu'il venait d'envoyer un communiqué pour expliquer qu'il avait reçu les syndicats du CEA et qu'il voulait rouvrir le dossier via l'envoi d'une lettre ouverte au premier ministre, Jean-Yves Couteau, président UDI du Conseil Départemental de Touraine, a écrit ceci : Je viens d’apprendre que le Président de la République avait pris la décision de suspendre la fermeture du CEA du Ripault à Monts.

Je constate que la mobilisation de tous les acteurs concernés a porté.

Je reste néanmoins très vigilant quant à l’évolution de la situation sur le site de Monts.

Serge Babary, maire Les Républicains de Tours : Tous les Tourangeaux doivent se réjouir de l’annonce faite par le Président de la République de suspendre le projet de fermeture du CEA du Ripault.

Cette satisfaction doit être partagée, en tout premier lieu, avec les salariés du CEA mais aussi les entreprises sous-traitantes de ce centre et les nombreux artisans habitués à travailler dans cette enceinte.

Les démarches que nous avons menées ensemble comme élus, toutes tendances réunies, aussi bien à l’échelon régional qu’auprès du Premier Ministre et du Ministère de la Défense, débouchent donc sur une situation positive et rassurante.

Nous devons maintenant accompagner les activités du CEA pour lui permettre de se développer en termes de recherche, d’innovation et de capacité industrielle.

C’est ainsi que ce sauvetage d’emploi pourra être considéré comme pérenne.