Fondettes

[Faut y aller] Après l’église Saint-Julien, Marcoville enchante Fondettes

Une expo à découvrir tout l’été.

On se souvient de l’ambiance féérique de l’église Saint-Julien de Tours, transformée par l’artiste Marcoville… Ses petits poissons de miroir, ses anges, ses figures… L’exposition avait rendu un très large public complètement admiratif le temps d’un été en 2019. Voilà que Marcoville revient en Touraine, et pas tout seul. On vous explique.

Jusqu’au 30 août, Fondettes dédie plusieurs espaces aux Coville, père et fille.

« Dans la famille Coville, il y a le père, Marcoville, qui expose ses sculptures sur le parvis de la halle de la Morandière, mais il y a aussi la fille, Céline Coville, qui investit l’Hôtel de ville avec ses peintures et partage l’espace avec les œuvres en verre de son père » explique la commune.

Halle de la Morandière, Marcoville change de registre par rapport à l’église du Haut de la Rue Nationale de Tours. Cette fois il s’agit de sculptures en fer à béton, jamais montrées auparavant. Haltérophile, colosse, jeux de boules géant... « On retrouve la griffe de l’artiste, avec des personnages, monumentaux pour certains, qui nous font sourire » poursuit la présentation.

S’ajoutent à cela plusieurs œuvres autour de l’Hôtel de Ville où il y a donc les peintures de Coline Coville. « Pensée comme un ‘jeu de famille’, cette exposition intitulée Du verre au fer a pour ambition de réunir des artistes issus de la même famille et rappeler l’importance de ces liens humains qui nous unissent tous » nous dit la ville. A découvrir donc jusqu’à fin août aux horaires d’ouverture de la mairie, du lundi au samedi. Entrée libre.