Fondettes

L’Association des Maires d’Indre-et-Loire, en soutien des élus agressés

C'est le souhait de son président, le maire de Fondettes, Cédric de Oliveira.

Ces derniers mois les agressions d’élus se sont multipliées en France. En Indre-et-Loire, peu de cas ont été médiatisés. « Cela ne veut pas dire que cela n’existe pas » selon Cédric de Oliveira, le président de l’Association des Maires d’Indre-et-Loire, qui se représente à sa succession ce jeudi 17 septembre.

Parmi ses engagements auprès des autres maires du département, le maire de Fondettes évoque notamment un soutien de la part de l’Association aux maires agressés dans le cadre de leur fonction. Cédric de Oliveira veut notamment proposer que l’Association qu’il dirige prenne en charge les frais d’avocats des élus quand c’est nécessaire. « La fonction de maire doit être protégée » explique-t-il en rappelant que le maire est le premier magistrat de sa commune.

D’une façon plus générale, l’élu s’inquiète de ces comportements agressifs qui montrent selon lui une « aversion de plus en plus forte chez une partie de la population envers toute forme d’autorité. »  

Cédric de Oliveira estime néanmoins qu’ils restent très minoritaires et rappelle que le maire est, selon plusieurs sondages, la personnalité politique la plus appréciée des Français et celle avec qui ils se sentent le plus proche et en qui ils ont le plus confiance.

L'interview intégrale de Cédric de Oliveira est à lire sur 37 degrés.