Fondettes

[Face à face] L’extension de Leclerc-Fondettes fait toujours débat

L’hypermarché de la commune projette de s’agrandir.

C’est un chantier dont on parle depuis plusieurs années, et qui reste en suspens : l’extension du Leclerc de Fondettes, qui réclame 400m² de surface de vente en plus. Le sujet oppose régulièrement l’élu écologiste tourangeau Emmanuel Denis au maire de Fondettes Cédric De Oliveira. On se souvient d’un échange en 2017... Un autre débat aux arguments similaires a eu lieu ce lundi soir au conseil de Tours Métropole.

Voici les arguments des deux hommes :

Emmanuel Denis :« Le projet de transfert-extension du Leclerc me semble aujourd’hui encore moins qu’hier le genre de chantier à faire aboutir avec la surabondance des surfaces alimentaires de la Métropole. La preuve le nouveau Leclerc de Joué-lès-Tours commence difficilement et le Géant de La Riche est en difficulté. Après la Marche pour le Climat de ce week-end (environ 1 500 personnes à Tours, ndlr) on ne peut plus continuer comme avant à recouvrir des terres dévolues au lycée agricole de Fondettes pour plus de surface commerciale. »

Cédric De Oliveira :« Il ne s’agit pas d’une création d’un nouveau magasin mais du transfert de l’hypermarché actuel. Je suis à la tête d’une commune qui ne s’est pas réformée pendant 20 ans et qui comptera bientôt 13 000 habitants. Le Leclerc actuel ne répondra plus aux enjeux de la ville, son parking n’est pas assez grand c’est pour ça que cette extension est nécessaire. Cela dit rien n’es encore arrêté. Dans un premier temps j’ai proposé d’installer le mahgasin en entrée de ville sur un terrain vocation économique établi ainsi sous Jean Germain (ex président de gauche de l’agglomération, de 1995 à 2014). Quant à la question des terres agricoles, nous avons proposer avec Jacques Le Tarnec (maire de Berthenay en charge de ce sujet, ndlr) de développer un pôle de maraichers sur le secteur Varenne avec le concours du lycée agricole et on va continuer. »

A noter qu'une extension du Leclerc de Fondettes avait été validée par les autorités en 2018 mais pour le site actuel. En revanche l'Etat serait opposé à une extension selon Emmanuel Denis qui a rencontré la secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon la semaine dernière sur le sujet.