Culture

Lee Fields : symbole de l'ouverture du Petit Faucheux

Le soulman était de passage en Touraine pour un concert à l'Espace Malraux, organisé par la salle de jazz.

La saison du Petit Faucheux est pleinement partie sur des rythmes endiablés. S’il fallait retenir qu’un exemple, le concert de Lee Fields & The Expressions, vendredi 18 octobre remplirait pleinement ce rôle et à plusieurs titres.

D’abord parce que rien que la venue de celui parfois surnommé « Little JB » pour « Le petit James Brown » symbolise à elle-seule la capacité d’attraction et la reconnaissance du travail de toute l’équipe de la salle de jazz tourangelle. Celui qui a débuté sa carrière à la fin des années 50 est en effet devenu un « Godfather » de la musique Soul avec laquelle il a traversé les époques. Celles de gloire dans les années 60, début 70, celles plus difficiles également comme les années 80 où la Soul avait quasiment disparu des radios et des médias, obligeant des artistes comme Lee Fields à une reconversion parfois forcée, dans son cas dans l’immobilier. Et enfin celle de la résurgence à partir des années 90 et 2000 où la Soul fit son grand retour. Lee Fields a traversé le temps, tout comme le Petit Faucheux qui a ouvert sa 32e saison de jazz… Rien que ça !

La venue de Lee Fields symbolise également l’ouverture sur le territoire prôné par la directrice du Petit Faucheux, Françoise Dupas. Ce concert se tenait en effet à L’Espace Malraux de Joué-lès-Tours, en partenariat avec cette dernière salle. Une collaboration qui montre les liens entretenus entre les différentes salles et les différents acteurs culturels depuis plusieurs années. « Il y a de très bonnes ententes avec les autres acteurs. Depuis quelques années on sent qu’il y a une volonté de travailler ensemble, cela conduit à un cercle vertueux » nous expliquait l’an passé la directrice du Petit Faucheux. Difficile de la contredire, cette année outre Malraux, le Petit Faucheux tisse une nouvelle fois des liens avec La Pléiade, le Temps Machine ou encore Jazz à Tours pour le festival Emergences (nous reviendrons prochainement dessus).

La venue de Lee Fields montre enfin l’ouverture également aux différents styles musicaux dans la programmation tissée par Renaud Baillet, le programmateur de la SMAC (Salle des Musiques Actuelles) de la rue du Cygne. Loin de l’image parfois réductrice de salle pour experts, Le Petit Faucheux prône en effet la diversité des styles et des genres et se veut ouvert à tous les publics. Pour vous en convaincre, il suffit d’aller passer ses portes une seule fois et vous laisser bercer par les douces mélodies vibrantes qui animent ce temple de la musique en Touraine.

Découvrez la programmation du Petit Faucheux sur leur site internet.

Mathieu Giua

En bonus quelques photos du concert de Lee Fields par Claire Vinson :