Culture

[Faut y aller] Les feuilles mortes amènent avec elles les Concerts d’Automne

Le festival de musiques anciennes revient à partir de ce week-end

C’est devenu une habitude depuis 4 ans : quand l’automne pointe son nez, « Concerts d’Automne » suit de près. Lancé en 2016, ce festival s’est rapidement fait une place dans l’offre culturelle tourangelle avec une ambition jamais démentie : celle de sortir de leur carcan les musiques anciennes en proposant un événement tout public. Pour y arriver, l’équipe dirigée par Alessandro di Profio, directeur artistique de l’événement, s’attache à chercher et trouver des propositions artistiques originales, mélangeant les styles.

Ce sera le cas dès ce week-end avec en ouverture vendredi au Grand Théâtre, un gala nommé « Mozart & Friends » dans lequel une soprano (Karina Gauvin) répondra au pianiste Justin Taylor pour un concert dans l’esprit du XVIIIe siècle, nous promet-on. Le lendemain, toujours dans le cadre sublime du Grand Théâtre ce sera au tour de « Haendel, Il trionfo del tempo e del disinganno » interprété par un quatuor féminin. Un peu plus tôt dans la journée (11h), c’est un concert dans le noir qui sera proposé au théâtre Olympia. Le festival voulant jouer sur l’ouverture, dimanche c’est un voyage latin qui est proposé avec l’ensemble Arpeggiata qui oscillera entre Espagne et Amérique Latine.

La suite ce sera les deux derniers week-ends d’octobre avec à chaque fois trois concerts. Le vendredi 18 octobre, l’église Notre-Dame La Riche recevra ainsi l’ensemble tourangeau Jacques Moderne pour une proposition autour d’Heinrich Schütz. Le lendemain c’est le thème de la mort de l’Empereur Charles Quint qui sera joué par l’ensemble La Tempête. Dimanche 20 octobre, le public sera invité à retrouver "L'âge d'or à Saint-Marc de Venise" par les Traversées Baroques.

Enfin pour le dernier week-end du festival, ce sera une « Petite Messe de Rossini » qui sera jouée vendredi 25 octobre, tandis que l’ensemble Consonance, lui aussi tourangeau, clôturera l’événement avec « Didon et Enée » de Purcell. L’occasion de rappeler que Tours possède plusieurs des plus beaux ensembles de musiques anciennes en France.

Toutes les infos sur le site du festival

Météo locale

Recherche

ECOLO...

DECO...

DODO...

WAOUH !

MIAM DU FUTUR...