Chambray-lès-Tours

La députée Sophie Auconie démissionne pour raisons de santé

Ce qui signifie élections partielles à venir.

C’est un choc dans le milieu politique tourangeau : ce mardi l’entourage de la députée UDI Sophie Auconie nous confirme la démission de l’élue de la 3e circonscription d’Indre-et-Loire (tout le Lochois mais aussi certaines communes de la métropole de Tours telles que Saint-Avertin ou Chambray-lès-Tours).

Elue au Palais Bourbon en 2017 face à l’ex-ministre de François Hollande Marisol Touraine (qui avait entretemps apporté son soutien à Emmanuel Macron), Sophie Auconie a également été députée européenne, gouverneure du Conseil Mondial de l’Eau ou encore membre du conseil municipal de Tours de 2008 à 2020. Il y a quelques mois, elle a révélé avoir été atteinte d’un cancer des deux seins ce qui l’a amenée à subir une ablation mammaire début novembre au pôle santé Vinci de Chambray. Une information qu’elle avait alors partagé avec la population tourangelle.

Fragilisée par cet épisode, Sophie Auconie – 57 ans – souhaite « prendre du recul » sur sa carrière politique indique son cabinet. C’est donc pour ça qu’elle va quitter l’Assemblée Nationale au bout de 3 ans et demi de mandat.

« Il est aujourd'hui, difficile de conjuguer ma convalescence et mon engagement politique. Cette décision a été lourde et très compliquée à prendre, mais je dois y consentir. Cette circonscription mérite une personne totalement engagée, mais étant obligée d'agir plus raisonnablement, je ne peux plus aujourd'hui l'assumer. »

Sophie Auconie dans un communiqué.

La démission de la députée centriste va entraîner une élection législative partielle sur la circonscription du Lochois. En effet, son suppléant Gérard Dubois – par ailleurs conseiller départemental du canton de Descartes – ne peut légalement pas prendre sa suite. Ce cas de figure n’est possible qu’en cas de décès des titulaires du poste ou lors d’une nomination au gouvernement. Il reviendra à la préfecture d’Indre-et-Loire de fixer la date du scrutin ce qui risque de ne pas être simple en pleine période de crise sanitaire. Il faut ainsi rappeler que les élections régionales et départementales prévues en mars ont déjà été décalées en juin.

Par ailleurs Sophie Auconie indique qu'elle va conserver une activité officielle : « Le Président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, m'a fait l'honneur de me proposer une mission au sein de l'Autorité de Régulation des Transports. C'est une opportunité de continuer à m'investir d'une manière différente pour ces sujets qui me tiennent à cœur. »

Plus d'informations à venir sur Info Tours et 37 degrés.