Chambray-lès-Tours

Les courses hippiques sont autorisées... La ville de Chambray veut les interdire

Un bras de fer qui concerne également la préfecture.

On ne peut pas jouer au foot, au volley ou au rugby mais les courses de chevaux sont autorisées. C'est l'une des mesures prises pour le déconfinement : la relance du hippisme. On pense évidemment au Quinté quotidien mais il y a des hippodromes partout en France, par exemple à Chambray-lès-Tours. Des courses y sont annoncées ce dimanche avec à priori une soixantaine de chevaux mais pas de public, car c'est interdit pour respecter les mesures sanitaires.

Néanmoins, le maire de Chambray Christian Gatard s'agace de cette situation : "Interrogée par la Mairie ce jeudi 14 mai, la Préfecture d'Indre-et-Loire a confirmé cette information. Cette décision aurait été prise au plus haut niveau de l'Etat, sous la pression des grands propriétaires éleveurs de chevaux."

"La municipalité réprouve cette décision allant à l'encontre de toutes les règles imposées à la population : distanciation obligatoire, interdiction de rassemblements de plus de 10 personnes, de manifestations sportives, et limitation des déplacements dans un rayon de 100km. La municipalité de Chambray-lès-Tours dénonce vivement cette autorisation et demande à l'Etat qu'elle soit retirée. Si cette autorisation devait être maintenue, la municipalité dégagerait toute responsabilité en cas d'incident ou d'accident malheureux" poursuit un texte de l'élu.

Contactée par Info Tours, la Société des Courses chambraisienne confirme qu'elle a toujours l'intention d'organiser l'événement prévu ce dimanche s'estimant dans son bon droit vu les consignes de l'Etat. Il s'agira du 1er rendez-vous de la saison, ceux du 19 avril et du 3 mai ayant été annulés. Deux autres dimanches de courses sont envisagés les 6 et 27 septembre, à une période où les rassemblements pourraient de nouveau être autorisés.