Chambray-lès-Tours

Michel Fugain a enchanté Chambray en Mai

Le festival Chambray en Mai prend ses marques pour la première fois dans le parc du château de la Branchoire.

Depuis bien longtemps, la municipalité de Chambray n’avait pas tenté d’organiser ce festival en plein air. Pari risqué avec les prévisions météorologiques pessimistes de cette fin de semaine mais pari tenu puisque pratiquement tous les spectacles programmés samedi ont pu se dérouler.

Cette journée, placée sous le signe de la musique mais aussi de l’acrobatie et des enfants n’avait pourtant pas débuté sous de bonnes augures, la pluie venant déranger les plans de l’organisation, les services municipaux réactifs ont dans un temps record réaménagé les scènes qui ne bénéficiaient pas d‘abri, c’est comme ça que Honeymen et ses 4 musiciens se sont retrouvés sous un petit barnum et un peu à l’écart de la fête. Par contre le duo du cirque Hirsute a pu se livrer à sa parade amoureuse de haute voltige perchés à 7 mètres de hauteur.

Mais il faut bien le dire, le public était surtout venu pour voir et écouter Michel Fugain sur la grande scène installée derrière le château face au cèdre plus que centenaire. En première partie en guise de mise en bouche les Sassy Swingers et leur musique directement inspirée de la Nouvelle-Orléans ont chauffé le public (qui en avait bien besoin) et surtout avec la chanteuse Sandrine Arnaud, accompagnée de ses 5 compères, qui ont fait swingué le public du début à la fin de leur concert.

Après un intermède avec les enfants des écoles, environ 8O qui ont interprété les grands succès de Michel Fugain, ce dernier sous les applaudissements du public, entouré de ses 5 musiciens et de sa choriste Sanda a pris possession de la scène pour environ 2 heures de spectacle, avec tous les standards qui ont fait son succès mais également d’autre titres moins connus comme La bête immonde et Les cerises de M. Clément. Pour terminer ce concert en beauté les jeunes enfants des écoles sont revenus sur scène pour chanter deux chansons avec Michel Fugain et vu du regard des jeunes chambraysiens, le souvenir leur restera gravé dans leur mémoire.

Roger Pichot

Météo locale

Recherche

ECOLO...

DECO...

DODO...

WAOUH !

MIAM DU FUTUR...