Centre-Val de Loire

StorieRégionales #5 - A 3 semaines du vote, les candidats commencent à détailler leurs programmes

Notamment Nicolas Forissier, Marc Fesneau ou Charles Fournier.

Les dimanches 20 et 27 juin on vote pour les élections départementales (pour la gestion des routes, collèges, actions sociales) et pour les élections régionales (pour la gestion des lycées, des transports, de la santé, des aides économiques, culturelles, sportives ou touristiques). Le scrutin est important mais la campagne difficile en période de crise sanitaire. Les différents candidats font néanmoins des déplacements réguliers sur le terrain et communiquent progressivement leurs propositions pour le nouveau mandat qui s’annonce, d’une durée de 6 ans. Voici les derniers échos...

-----------------

Le programme de Nicolas Forissier...

Le député de l’Indre (photo) qui s’engage sous la bannière des Républicains avec le soutien des centristes annonce en cas de victoire une région qui sera « gérée avec pragmatisme, bon sens et au plus près du terrain » souhaitant par exemple créer un G7 régional, c’est-à-dire une conférence avec le Conseil Régional et les 6 départements « pour assurer la relance de la région et son avenir », avec des réunions au minimum tous les trois mois.

Il y aura par ailleurs un vice-président chargé des questions de sécurité, thème « fondamental » pour le candidat souhaitant par exemple créer une police régionale des transports. Nicolas Forissier annonce des aides « pour toutes les agricultures, et pas seulement le bio » ainsi que la poursuite des recrutements de médecins engagée par la gauche actuellement au pouvoir. Des fonds sont également prévus pour le développement des routes ou des plateformes aéroportuaires de Tours et Châteauroux.

Pour aider les associations qui voient leurs rangs réduits avec la crise sanitaire, le candidat propose de prendre en charge jusqu’à 50% du coût d’une adhésion et assure qu’il n’a aucune intention de s’allier avec le candidat LREM Marc Fesneau en vue du second tour (malgré les risques de succès du RN).

 

Charles Fournier contre les lois liberticides...

Le candidat écologiste allié avec La France Insoumise ou Génération.s a signé cette semaine un « appel pour les libertés, contre les idées d’extrême droite » dans le cadre d’une mobilisation prévue pour le 12 juin contre le racisme ou les lois liberticides (le texte sur la sécurité globale est notamment visé).

L’actuel vice-président du président socialiste du Conseil Régional dévoile également son programme avec par exemple ces derniers jours des détails sur son idée de proposer à chaque lycéen ou lycéenne une consultation médico-psycho-sociale systématique afin de faire de la prévention. Une liste de 100 propositions est disponible sur son site de campagne.

 

Marc Fesneau parle des associations...

Le candidat LREM et actuel ministre des relations avec le parlement a détaillé ses projets pour la politique associative : « Nos 72 000 associations, qui emploient près de 35 000 personnes, sont une chance pour notre région. Elles doivent être tout particulièrement soutenues, car elles seront essentielles pour donner un nouvel élan à notre région et nous permettre de renouer avec le lien social dont elles sont porteuses » dit-il.

Il propose deux idées : comme Nicolas Forissier, prendre en charge 50% du montant des adhésions de l’année 2021-2022 dans le secteur du sport, de la culture ou des loisirs. Mais aussi doubler la durée de prise en charge du Cap’Asso, ces contrats pour employer des salariés en associations. L’idée : sécuriser ces postes.