Centre-Val de Loire

Confinement en Centre-Val de Loire : 5% des habitants ont changé de logement

C’est le résultat d’un sondage publié ce mercredi.

Comment vivez-vous le confinement ? C’est la question centrale d’un sondage Ifop-Consolab publié ce mercredi matin : une enquête réalisée par Internet auprès de 3 000 personnes. On y apprend notamment que 6% de la population questionnée dit avoir changé de résidence pour la période du confinement, dont 5% en Centre-Val de Loire et 12% en région parisienne. Ce sont surtout des 18-24 ans qui ont temporairement déménagé, et 63% des sondés disent passer cette période dans une maison avec jardin. Habituellement, selon l’INSEE, 56% des Français vivent dans une maison avec jardin.

En parallèle, 36% des Françaises et des Français passent le confinement en appartement (20% en Centre-Val de Loire), dont 12% sans accès à un balcon ou à un jardin privatif. 15% des personnes interrogées disent vivre dans moins de 50m² ; en Centre-Val de Loire, 2% sont bloquées dans un logement qui ne dépasse pas 30m². Et sans surprise il s’agit surtout de jeunes.

En France, environ une personne sur 4 est confinée en solitaire, 31% en Centre-Val de Loire, 2e région avec le plus de personnes isolées juste derrière l’Île-de-France (32%) et devant la Bretagne (30%), seulement 22% en Auvergne-Rhône Alpes et en Bourgogne-Franche Comté. 40% des plus de 65 ans vivent seul(e), 23% des 25-34 ans.

A noter enfin que depuis le début du confinement, 17% des personnes visées par l’enquête disent avoir acheté des livres, 16% des cartouches d’encre ou des feuilles de papier (pour imprimer l’attestation de sortie avant qu’elle ne soit disponible sur smartphone), 6% un ordinateur ou des jeux vidéo, 3% un tapis de gym ou de yoga. 49% des personnes en couple se disputent régulièrement (44% avant le confinement selon un autre sondage Ifop), notamment au sujet du temps que les enfants passent sur les écrans ou de la façon de les éduquer. 17% se disputent plus qu’avant au sujet es stocks de nourriture.

Enfin 41% des Françaises et Français se disent plus stressés qu’avant le confinement, 29% ont du mal à travailler en présence d’autres membres de la famille.