Ailleurs

[#MIAM] Covid-19 à Tours : peut-on encore manger au buffet ?

Oui, mais il faut prendre des précautions !

Il y a un avant et un pendant épidémie de coronavirus. Mets à partager, couverts à salade communs pour se servir, les établissements qui proposent des buffets ont eux aussi dû s’adapter aux mesures de protection sanitaire. Fini les déplacements compulsifs pour allez chercher un nem ou du rab de mousse au chocolat. A l’instar de bon nombre d’établissements, les clients sont accueillis avec du gel hydroalcoolique et doivent porter un masque pendant leurs déplacements. « Au début, c’était une surveillance de tous les instants car les clients n’avaient pas l’habitude de mettre le masque » détaille Claudie Judes, gérant du Relais De Tours Nord.

Dans cet établissement, seule l’entrée est en buffet. « Pour éviter tout contact, les clients se servent avec des couverts individuels » précise le gérant. Au Royal Buffet de Tours Nord, la direction a mis en place des mesures plus drastiques. De l’entrée au dessert, les clients doivent se munir d’une paire de gants en plastique à usage unique pour remplir leurs assiettes. Une tenue de presque cosmonaute qu’on retrouve aussi au restaurant Indochine à Tours Centre. Pour éviter que les contacts soient trop fréquents, l’établissement a également mis en place un sens de circulation. « Les clients s’adaptent, ils n’ont pas le choix c’est une obligation » explique un membre de l’équipe.

Et pour le Brunch du dimanche ?

Le buffet, c’est aussi le dimanche en famille ou entre amis autour d’un brunch. Au restaurant La Part Belle à Rochecorbon, l’équipe a jugé qu’il était trop compliqué de remettre en place le brunch deux dimanches par mois. Les clients sont tout de même accueillis mais avec la carte habituelle. Rue des Halles à Tours, Bibi Bistrot met de côté son brunch en buffet et propose un service à l’assiette.

 

Bonjour Bibivores ! Suite aux nouvelles restrictions de la préfete d'Indre et Loire liées au Covid, Bibi ne peut plus...

Publiée par Bibi Bistrot sur Mardi 22 septembre 2020

 

Avenue Grammont, le restaurant de l’Auberge de jeunesse, Etape 84, garde son brunch dominical en buffet. Pour s’adapter, l’équipe désinfecte les couverts de service et privilégie deux services au lieu d’un pour limiter le nombre de clients sur place en même temps. Des clients, il y en a moins. Le Relais de Tours Nord a vu sa fréquentation du midi divisée de moitié : « Les gens ne viennent plus au restaurant ou alors ils sont en télétravail » commente le gérant. Seuls clients fidèles, les chauffeur-routiers dont l’activité n’est évidemment pas possible en télétravail. Une baisse de fréquentation également ressentie par l’équipe d’Etape 84.

Pour l’instant, les clients peuvent continuer à manger dans ces buffets. Dans la situation sanitaire actuelle, seuls les cocktails, pots et autres vins d'honneur debout sont proscrits (encore possibles si on reste assis). Il se pourrait que d’autres mesures entrent en vigueur dans les prochaines semaines.

Léa Peruchon

Crédit photo de Une : Page Facebook Etape 84