Vie locale

Un protocole pour agir contre les agressions des sapeurs-pompiers

En 2016, il y a eu 15 agressions de pompiers en Indre-et-Loire

Les agressions sur pompiers en intervention sont un phénomène en augmentation et que les autorités prennent au sérieux. Si l'Indre-et-Loire était jusque là plutôt à l'abri, la Préfecture d'Indre-et-Loire fait remarquer  que 5 agressions sont déjà recensées depuis le début de l'année 2018. L'an passé celles-ci n'ont été que de 8, tandis qu'elles étaient au nombre de 15 en 2016.

C'est pour prévenir contre ces agressions mais aussi lutter contre elles qu'un protocole a été signé ce mercredi 28 mars, entre la Préfecture d'Indre-et-Loire, les pompiers, la gendarmerie et la police nationale.

L'objectif de ce protocole vise notamment à prévenir les agressions en améliorant la connaissance des interventions, mais aussi à "faciliter le dépôt des plaintes et de créer les conditions favorisant l’identification des auteurs des agressions".

Pour y arriver le protocole prévoit des actions de formation et de sensibilisation à destination des sapeurs-pompiers ; l'incitation à déposer plainte pour les sapeurs-pompiers victimes de violences en intervention et des procédures facilitées ; la mise en place de fiches de procédures spécifiques, détaillant les modalités d’intervention, dans les secteurs à risques ; ou encore l'engagement conjoint de moyens entre pompiers, policiers ou gendarmes sur des situations potentiellement dangereuses en terme de sécurité.

L'Indre-et-Loire était l'un des derniers départements à ne pas avoir mis en place ce type de protocole.