Vie locale

Tours Métropole teste un bus électrique

Une première sur le réseau Fil Bleu.

Avec sa belle couleur grise et son teint brillant, impossible de le manquer si vous le croisez dans les rues de Tours ou de l’agglo : un bus électrique qui affiche fièrement qu’il ne rejette aucun gaz à effet de serre circule en ce moment dans la métropole… C’est une première, car actuellement la quasi-totalité des bus du réseau Fil Bleu fonctionnent au diesel. Il y a juste quelques véhicules électriques, mais ce sont des minibus, ceux qui assurent les courses de la ligne C1, entre l’hôpital Bretonneau et le quartier Blanqui.

Un bus électrique, donc… L’avantage, en plus de son côté écolo, c’est qu’il ne fait pas de bruit. Ces derniers jours, les voyageurs de la ligne 5 ont notamment pu le tester entre le Parc Grandmont et la gare de St-Pierre-des-Corps… L’expérience doit durer peu de temps : deux semaines. En fait le véhicule a été prêté à la métropole… Les élus ont validé ce principe il y a quelques temps lors d’une commission sur les transports.

Tours n’est pas la première à s’intéresser à l’électrique pour ses transports en commun… Surtout, elle n’est pas du tout en avance par rapport aux autres métropoles. Prenons l’exemple d’Orléans : depuis le mois de mai, nos voisins ont acquis deux bus de deux marques chinoise fonctionnant à l’électrique. Ils circulent sur les lignes fortes du réseau Tao et ont déjà parcouru plus de 30 000km. La métropole orléanaise semble particulièrement satisfaite des résultats puisqu’elle a l’intention de faire rouler 4 autres bus électriques dès 2018, donc 6 au total. Leur autonomie journalière est de 200km et ils sont rechargés la nuit au dépôt de Keolis. Suffisant à en croire les Loirétains : Orléans envisage de n’acheter que des bus électriques à partir de 2019 et veut devenir la première agglo de France avec des transports urbains 100% électriques.

A Tours, les écologistes suivent cette expérience avec intérêt… On se souvient qu’ils plaident également pour l’achat de bus fonctionnant au biogaz. Une étude sera lancée en janvier sur cet autre sujet. Une étude économique est aussi en projet pour évaluer l’impact d’un passage à 100% de bus biogaz ou 100% de bus électriques…