Vie locale

Chambray-lès-Tours veut des menus 100% bio pour ses cantines

Et va lancer une étude pour la conversion de sa cuisine centrale.

Alors que Tours étudie la façon de moderniser sa cuisine centrale vieillissante dans le quartier des Fontaines, et que certains rêvent que la première ville d'Indre-et-Loire augmente sensiblement la part d'aliments bio dans ses menus (aujourd'hui autour de 20%), le maire voisin de Chambray-lès-Tours se verrait bien passer à la vitesse supérieure avec du 100% bio dans les écoles, les crèches et les centres de loisirs de sa commune.

Lors de ses voeux mercredi soir salle Yves Renault, le socialiste Christian Gatard a ainsi annoncé le lancement d'une étude courant 2017 afin de réaliser cette "grande ambition" : une cuisine centrale qui ne prépare que du bio. "Plusieurs collectivités le font déjà en France" argue celui qui est aussi un professionnel de santé. "Il nous faut nous inspirer de leur exemple. Plus les communes se lanceront dans cette voie, plus les agriculteurs se mettront aux cultures bio."

L'élu est bien sûr conscient du big bang que cela va susciter (qui n'est pas encore chiffré, car il y aura peut-être un surcoût. On ignore également la date de lancement de ces menus tout bio) : "cela va nécessiter bien sûr une mobilisation forte de nos services municipaux. Il nous faudra faire appel aux circuits courts et nous appuyer sur des enseignes de Chambray", la commune comptant déjà 3 magasins bio.

Christian Gatard semble manifestement concourir pour obtenir le titre de maire le plus écolo de la future métropole puisqu'il a longuement évoqué la question environementale dans son discours de début d'année, garantissant par exemple - toujours au sujet de la jeunesse - la reconduction de l'opération un enfant/un arbre. Un poulailler est aussi en place à l'école Paul-Louis Courier, et un autre au centre de loisirs.

De plus, celui qui est aussi vice-président de Tour(s)Plus en charge des finances a fait un point sur le projet d'éco-quartier de la Guignardière : "Les ateliers participatifs ont été riches d’échanges et de propositions. Notamment au sujet de la maison de quartier dont les travaux vont démarrer cette année, et qui ouvrira fin 2018. Les travaux de viabilisation vont démarrer cette année ainsi que les premières ventes du foncier. Nous allons vendre un terrain à Touraine Logement pour la construction Route de Joué d’une cinquantaine de logements locatifs dont une partie sera attribuée à des personnes handicapées de l’ADAPEI. Au nord du quartier, rue Claude Bernard un 2ème terrain sera vendu pour la construction de maisons en accession sociale à la propriété."

Christian Gatard souhaite enfin s'inspirer du projet de "jardin perché" prévu sur une résidence de Tours Nord (lire notre article ici) : "Sur le site des services techniques, route de Loches, qui sera transféré fin 2017 chemin des Mesliers dans des locaux neufs, notre intention est de réaliser une opération exemplaire d’éco habitat, à savoir une résidence écologique avec un jardin perché en terrasse et une petite unité de permaculture au sol, cultivée par un maraîcher avec la participation des habitants." La réalisation est prévue pour 2018.

Olivier COLLET / Photo : Roger PICHOT