Vie locale

TOURS : Les migrants évacués du camp du Sanitas et relogés

migrants info tours

Ils étaient installés là depuis 75 jours. Une manifestation a eu lieu ce lundi soir.

L'actualité offre parfois des coïncidences troublantes... Ce lundi, le premier ministre Manuel Valls est à Calais pour prendre à bras le corps le dossier des migrants en détresse dans la zone et tenter de trouver des solutions. Pendant ce temps, à l'aube, les policiers tourangeaux ont reçu l'ordre d'évacuer le camp de tentes installé depuis la fin juin dans le quartier du Sanitas de Tours. "Le constat d'une dégradation sanitaire des conditions de vie des occupants, et des tensions croissantes sur site" ont motivé cette décision d'après les services du préfet qui doit maintenant se pencher plus en détails sur leurs dossiers.

Depuis 75 jours, entre 30 et 40 personnes, dont beaucoup d'enfants, vivaient là. Ca a été le feuilleton de l'été. La question étant notamment de savoir s'ils avaient droit à un logement et si des appartements vides pouvaient être réquisitionnés pour eux. Les manifestations ont été nombreuses, presque chaque semaine, devant le conseil municipal en juillet ou encore los de la Fête de la Gloriette le 12 août.

Souvent interpellé par les militants de l'association Chrétiens Migrants qui organisaient la mobilisation, le maire Serge Babary s'est toujours déclaré sensible au problème mais impuissant : "Cette méthode qui consiste à faire pression sur les élus à toutes occasions, alors qu'ils ne peuvent intervenir, s'apparente à de l'agitation bassement politique. Je ne peux que leur conseiller de s'adresser à l'Etat, et à privilégier la place de la Préfecture plutôt que le parvis de la mairie pour leurs manifestations" écrivait-il ce week-end.

Sur ce dernier point, il a été entendu puisqu'une manifestation de soutien aux migrants était dans la foulée organisée ce lundi dès 17h vers le Jardin de la Préfecture. 80 soutiens se sont réunis pour un appel lancé dès dimanche. Parmi leurs inquiétudes : le devenir des affaires des migrants. La police nous assure que ces derniers ont été stockés et peuvent être récupérés par leurs propriétaires. Les campeurs ont eux été dirigés sur des hôtels de Tours Nord ce qui inquiète les militants car plusieurs enfants sont censés, dès ce mardi, être scolarisés dans d'autres quartiers comme l'école Marie Curie.

Au son du slogan "des papiers pour tous, des logements pour tous", le petit groupe a quitté vers 18h le parvis du Vinci pour gagner la préfecture puis la mairie. Et ce n'est pas la fin de leurs actions, ils comptent bien rester visibles et maintenir une forme de pression sur les autorités car ils s'attendent notamment à ce que les migrants relogés soient vite de retour à la rue. Une manifestation pour sensibiliser les parents est notamment prévue mercredi en fin de matinée, sans doute devant l'école Marie Curie.

Olivier COLLET