Tours

Une surveillante frappée à la maison d'arrêt de Tours

Les faits se sont produits vendredi.

Le SPS - Syndicat Pénitentiaire des Surveillants et Surveillants Brigadiers - se désole dans un communiqué vendredi soir. Il dénonce "une agression lâche et gratuite" à la maison d'arrêt de Tours, près de l'Avenue Grammont.

D'après les représentants du personnel, un homme en détention provisoire - âgé de 22 ans - a agressé une surveillante par surprise en début de journée, lui adressant des coups de poing au visage, puis des coups de pied et de poing alors que sa victime était à terre. On ignore ce qui a pu déclencher cette altercation au retour d'un parloir. L'homme a finalement été maîtrisé par d'autres surveillants présents à proximité. Selon la NR il avait déjà agressé verbalement la surveillante en question auparavant.

"Le SPS demande que ce détenu soit sanctionné le plus sévèrement possible et que à l’issu du passage au Quartier Disciplinaire de la Maison d’Arrêt de Tours il soit transféré vers un autre établissement pénitentiaire" poursuit le syndicat.

Le détenu a été placé en garde à vue et sera jugé en comparution immédiate par le tribunal de Tours ce lundi 22 juillet.