Tours

[#MIAM] Où manger marocain à Tours ?

Les adresses ne manquent pas.

Il y a les adeptes du couscous de la Maison Berbère, ou les fans des pâtisseries de la Maison Rabel qui a récemment déménagé du Sanitas au Beffroi. On peut aussi goûter aux saveurs d'Orient Rue Victor Hugo, Rue Cplbert ou Place Velpeau. Tours ne manque clairement pas de tables aux accents marocains, plutôt utile quand on sait qu'un sondage a récemment décerné au couscous le titre de plat préféré dans l'hexagone (ce dernier ayant l'avantage d'être l'exemple même du mets équilibré, avec légumes, féculents et viande si l'on en mange).

Du couscous, on en trouve à la table du Riad, la dernière table marocaine de la ville, apparue à l'automne 2018. On a attendu les beaux jours pour aller s'y installer, attirés par une terrasse sans charme gigantesque mais au calme, avec vue sur la gare, le tram et la Rue Blaise Pascal.

L'établissement est situé au niveau de l'Ilot Vinci, côté sud, à la place d'un ancien bar. Quelques tables dehors, donc, et un espace conséquent à l'intérieur. Tout simple mais lumineux. L'accueil est adorable, jovial. On se sent attendu avec une envie de faire plaisir. La carte est courte, comportant l'essentiel de ce qu'on attend de ce genre de restaurant : couscous, tajine, grillades.

Pour les couscous, on commence à 10€, avec poulet ou agneau selon l'humeur. Ou boeuf. Choix identique pour les tajines dès 9€50. On en commande un avec raisins secs et oignons, servis en quelques minutes (idéal si le temps vous manque et que vous devez déjeuner en centre-ville). Pas une quantité dantesque, mais de la viande fondante, une sauce goûteuse, un petit côté sucré-salé rafraîchissant en ce jour d'été. Le plat est accompagné d'une généreuse corbeille de pain brioché (même si ce n'est pas ce qu'on a préféré).

Au prix des desserts, il serait dommage de s'en prive : 1€ pièce, et faits maison. Comme la célèbre corne de gazelle aux amandes (dans sa version sans sucre glace) ou un balkava bien bien gourmand. Toujours servi à la minute, toujours avec le sourire.

Addition finale : 12€50, et prendre un thé traditionnel, du caviar d'aubergine ou une salade marocaine en entrée n'aurait pas beaucoup fait grimper la facture. Notons enfin que Le Riad fait aussi à emporter.