Tours

Débats interminables, Parvis Jean-Paul II et plan antiplastique : le débrief’ du conseil municipal de Tours

Et deux nouveaux quartiers avec des voisins vigilants.

Dernier conseil municipal avant l’été ce mercredi à Tours, une petite quarantaine de sujets à l’ordre du jour, et une séance bien animée… Voici notre résumé :

 

Jusqu'au bout de la nuit...

...Ou presque. C'est en tout cas l'impression que nous a donné ce conseil municipal. Commencé à 17h, il ne s'est fini que presque 8h plus tard, un peu avant 1h du matin.

Encore une fois les débats ont traîné, bien que souvent peu passionnants, les uns et les autres s'attaquant et se défendant à base de petites phrases sur chaque délibération… même la plus anodine. Le débat n'en ressort finalement pas grandi. En plus il n'attire personne ou presque dans la salle... Un signe.

 

(Si vous avez baillez juste à la vue de ce GIF, ne nous remerciez pas, c'est cadeau !)

Un communiste et un pape donnent leur nom à un lieu à Tours…

Les élus ont voté des dénominations pour deux lieux à Tours. Le kiosque des Prébendes d'abord, qui sera dorénavant nommé en l'honneur du résistant communiste ayant vécu à Tours, Joseph Epstein. Ce dernier a été fusillé en 1944 sur le Mont Valérien en région parisienne.

Le parvis de la Basilique Saint-Martin aura également un nom : celui de Jean-Paul II. Le pape y était venu en 1996 lors de sa visite à Tours dans le cadre du Martinopole.

 

Accord pour Tours Métropole…

Les élus ont accepté un petit élargissement de la prochaine assemblée du conseil métropolitain. Après les prochaines élections de 2020 il devait compter 82 élus, ils seront finalement 87 (dont 38 de Tours). Objectif : laisser un peu plus de places à certaines communes périphériques, dont Chanceaux, La Riche et Fondettes. En revanche des villes plus petites comme Savonnières n’auront qu’un siège… sur 87. Conséquence d’une loi qui veut que le nombre de postes au conseil métropolitain soit lié à la population.

 Qu'est-ce que c'est exactement que cette histoire ? Explications plus complètes ici.

Au revoir Mr le directeur…

A peine arrivé, déjà en partance. La Tribune de l’art évoquait récemment le départ du nouveau directeur du Musée des Beaux-Arts de Tours alors qu’il a pris son poste il y a peu de temps. Au conseil municipal, chacun sa vision des choses : « il ne partira qu’au dernier trimestre 2019 » précise d’abord l’élue en charge de la culture Christine Beuzelin justifiant son choix : « il a reçu une promotion importante, je peux le comprendre. » Mais pour le communiste Pierre Texier, « quand des personnes compétentes perçoivent que les collectivités où elles travaillent leur donnent les moyens de réaliser leurs objectifs elles ne s’en vont pas. » L’élu du groupe Tours à Gauche a même un 2e exemple à citer : le départ annoncé de la directrice de l’Ecole des Beaux-Arts.

 

« On n’a pas encore fait le tour de table, mais je pense que les autres suivront sans soucis »

La phrase du maire Christophe Bouchet, interrogé sur le projet de rénovation et d’agrandissement du Palais des Sports du Sanitas. Le chantier est censé débuter en 2020 pour « un atterrissage » progressif entre 2023 et 2025 (doublement de la capacité de la salle Grenon pour accueillir 6 000 personnes par match, rénovation du toit de la piscine Bozon…). Mais son plan de financement est donc encore en cours d’écriture, tout juste sait-on que l’Etat donnera 1 million d’euros dans le cadre du projet de rénovation du quartier. Tours Métropole sera aussi sollicitée. Le maire espère réussir à concevoir un budget similaire à celui du futur Centre Chorégraphique avec soutien de l’Etat, de la région…

Questionné par l’opposant Xavier Dateu sur l’existence d’un plan de rénovation pluriannuel des installations sportives en mauvais état qui pourrait être comparé au Plan Ecoles annoncé mardi, le maire n’a pas donné de réponse claire.

 

On en est où au quartier des Casernes ?

800 logements doivent sortir de terre dans ce coin occupé auparavant par les casernes militaires Beaumont-Chauveau. Mais ça traîne : la ville négocie encore pour essayer de limiter le périmètre des fouilles archéologiques. On rappelle que ce site était aussi celui d’une abbaye du XIe siècle.

 

Affaires de gros sous…

Plus de 2h de conseil municipal ont été utilisées à débattre de la situation financière de la ville : de la façon dont elle compte réduire sa dette en étalant les remboursements ou de la date effective de vente des locaux du CFA de Tours Nord à la Métropole. L’enjeu est important : la sincérité du budget présenté par le maire et son équipe ont été remis en cause. On vous explique tout dans notre article détaillé sur 37 degrés.

 

Un plan contre le plastique…

Comme à Tours Métropole, fini les petites bouteilles d’eau en plastique sur le pupitre des conseillères et conseillers municipaux pour tenir pendant les longues heures de débat. A la place, des carafes en verre. Et des cookies d’une grande chaîne industrielle pour grignoter (trop petits les cookies, selon un élu gourmand ancien adjoint au sport). Objectif : éviter le plastique à usage unique, donc limiter les déchets.

Et ausis des idées contre la pollution à découvrir par ici...

Selon le maire, cette mesure symbolique du conseil municipal est la vitrine d’un plan plus large engagé par la ville : les produits avec emballage plastique à usage unique seront progressivement évincés de la mairie et de ses services d’ici 2020 ou en fonction des dates de renouvellement des marchés publics passés avec les entreprises qui livrent la ville.

Les agents seront sensibilisés au tri en interne et invités à venir avec un mug au bureau. Une clause antiplastique figurera désormais dans les dossiers de commandes de marchés publics. La future cuisine centrale qui remplacera celle des Fontaines pourrait aussi tenter de se passer de plastique à usage unique à l’horizon 2023. Une étude est en cours. Enfin, un label « Commerce citoyen » pourrait apparaître sur certaines vitrines sans compter le lancement d’un livret pédagogique pour le grand public (en papier recyclé, on l’espère…).

 

Ah, au fait : le prochain conseil municipal c'est le lundi 30 septembre.