Tours

Démissions au conseil municipal : la réplique du maire de Tours

Deux départs en une journée, et un élu agacé.

La majorité du maire de Tours s’allège encore… Ce jeudi matin on évoquait le départ de Monique Delagarde de la majorité municipale de la mairie de Tours pour rejoindre le groupe Tours, Tours Métropole, Touraine de Xavier Dateu et Barbara Darnet-Malaquin, eux aussi ex-membres de l’équipe de Christophe Bouchet.

Stéphanie Lepron suit désormais le même chemin, à moins d’une semaine du dernier conseil municipal avant la pause estivale.

Dans une lettre transmise à la presse, l’élue présente sur la liste Tours Ensemble de 2014 (réunissant la droite et le centre) évoque « le comportement » du maire et sa manière de gérer la ville pour justifier son choix. Elle écrit : « tu t’es enfermé dans un isolement délétère créant un climat de grande inquiétude. Tu as sans doute une vision pour Tours mais ni la plupart des membres de la majorité ni les Tourangeaux ne la connaissent. En agissant ainsi tu perpétues les vieilles pratiques dont les électeurs ne veulent plus. »

Christophe Bouchet a répliqué par communiqué évoquant le « manque d’assiduité » de Stéphanie Lepron et de Monique Delagarde aux réunions de la majorité ou dans les organismes dont elles avaient la responsabilité, « et ce malgré leurs indemnités supplémentaires perçues au titre de leur délégation. Ainsi le travail, l’engagement et la présence n’étaient pas conformes à ce qui est attendu d’un élu. Leurs délégations leur sont donc également retirées. »

Le maire centriste évoque des départs liés « à des calculs personnels, déconnectés du service de l’intérêt général. »

Après ces départs, le groupe de Xavier Dateu et Barbara-Darnet Malaquin se trouve être le plus important de l’opposition devant Tours à Gauche : 7 membres (on y trouve aussi Céline Ballesteros ou Chérifa Zazoua-Khames). Néanmoins, la majorité de Christophe Bouchet reste encore confortable afin de faire passer ses décisions.