Tours

A la chasse aux trésors dans les boîtes à livres de Tours

On a mis la main sur quelques pépites.

Aujourd’hui Tours compte une quinzaine de boîtes à livres, un chiffre amené à augmenter car les inaugurations sont régulières. Les communes voisines sont également friandes de ce type d’équipement : vous pouvez découvrir leurs emplacements sur le site de Touraine Propre.

On rappelle à quoi ça sert : la boîte à livres est un service complètement gratuit. Tout le monde peut venir déposer un livre ou prendre un ouvrage, l’objectif étant de faire circuler les œuvres. Mais alors qui dépose quoi dans ces mini bibliothèques de rue ? Nous en avons ausculté quelques-unes…

Notre balade commence dans le Jardin Velpeau, clairement la boîte à livres la plus remplie que l’on a croisée. Un mélange de vieux bouquins et de quelques originalités comme ceci si vous maîtrisez l’espagnol…

 

Pour vous cultiver en français, vous pourrez vous rabattre sur le Quid, le Wikipedia de la fin du XXe siècle, cette édition ayant d’ailleurs été imprimée à une époque où Instagram et Kendji n’existaient pas. Sur la même étagère, on a également retrouvé un exemplaire des Annabacs de 2003 pour les maths de la série ES, un bouquin de Max Gallo sur les clés de l’histoire contemporaine ou alors un recueil d’histoires vécues de la guerre de Sécession…

 

Fouiller dans une boîte à livres, c’est l’occasion de tomber sur des choses dont on ignorait l’existence comme cet ouvrage sur la vie privée des hommes à travers le monde…

 

…ou les histoires d’amour de l’histoire de France…

 

Quelques romans mais souvent des livres documentaires ou explicatifs dans les boîtes à livres que l’on a explorées à Tours. Ce fut le cas dans le Jardin de la Préfecture, dans une maisonnette peu remplie mais contenant un recueil des monuments historiques de la région Centre-Val de Loire… Sinon à la Gloriette on a trouvé un mémento sur les tables financières et statistiques.

 

Pile dans l’actu à l’occasion des 500 ans de la Renaissance on a déniché ceci :

 

En revanche aucun livre de Balzac à l’horizon alors que Tours célèbre cette année les 220 ans de sa naissance mais un roman de Dan Brown, une sacrée collection d’Exbrayat Place Raspail et enfin ce petit bijou :

 

Il est fort possible que l’intégralité des ouvrages en photo sur cette page aient déjà trouvé preneur (ou pas). C’est le jeu des boîtes à livres : un contenu volage, selon ce qui dort dans les bibliothèques…