Tours

[#MIAM] Dans les coulisses de l’école hôtelière Notre-Dame-La-Riche à Tours

L’établissement vient tout juste d’être inauguré.

Pour se former aux métiers de l’hôtellerie-restauration, les cursus ne manquent pas en Indre-et-Loire. Il y la CFA des Douets à Tours Nord, le lycée Albert-Bayet… mais aussi, dans le privé (catholique), l’école hôtelière Notre-Dame-La-Riche, tout près des Halles de Tours. L’institution vient d’investir 5 millions d’euros pour transformer des bâtiments dédiés à l’enseignement général en plateau technique avec cuisines et salles de restaurant. Désormais, c’est ici que ses élèves apprennent la cuisine ou le service, et non plus au lycée St-Gilles-Fontiville de Veigné.

150 jeunes sont inscrits dans les différentes formations de l’établissement comme un bac pro organisation et production culinaire ou un BTS management. 8 professeurs principaux sont chargés de les encadrer.

Les cuisines sont divisées en plusieurs sections, dont une avec deux pianos de 24 feux présentés comme « uniques en France » car conçus spécialement pour le lycée par une grande marque d’électroménager. L’établissement dispose également d’un grand espace dédié à la pâtisserie.

Les élèves s’exercent en conditions réelles, c’est-à-dire que leurs plats sont présentés à de véritables clientes et clients en restaurant, ou alors en service traiteur. Le restaurant en lui-même dispose de plusieurs espaces autour des thématiques de la Loire, de ses châteaux et de ses vins (il s’appelle La Gabarre, entrée Rue de la Bourde). On y trouve une salle de 60 places, une autre de 55 places et un salon de 20 places. Le vendredi soir on peut profiter de soirées à thème (épices, truffe…). Réservation obligatoire (06 22 58 07 56) sachant que les prix sont très attractifs pour des recettes gastronomiques (autour de 10€). Arrivée impérative entre 12h15 et 12h30 pour coller au planning des élèves.

Déjà en partenariat avec la Chine ou la Russie, Notre-Dame-La-Riche a encore des projets avec ses formations autour de la gastronomie, dont l’ambition d’ouvrir un Centre de Formation des Apprentis en 2020.