Tours

Quelles mobilisations pour le 1er Mai 2019 à Tours ?

Une journée traditionnelle de revendications.

Le 1er Mai c'est le jour où tout le monde peut vendre du muguet sur la voie publique, le seul jour de l'année où le réseau de bus-tram Fil Bleu ne circule pas dans l'agglo de Tours, un jour férié... et, en 2019, un mercredi important pour celles et ceux qui ont des choses à revendiquer.

La Fête du Travail est en permanence synonyme de manifestations. En tête de cortège, on trouve les syndicats pour défendre la hausse du pouvoir d'achat, les droits sociaux, le maintien des services publics... Ils seront là cette année à Tours : enfin, surtout FO, la CGT, Solidaires, Sud et la FSU qui cosignent un appel départemental.

Le rendez-vous est fixé pour 10h Place de la Liberté,avant un défilé en centre-ville. Extrait de l'appel : "Dans certains pays, (Algérie, Soudan…), la mobilisation en cours des peuples est déterminante dans le rejet de régimes despotiques ou totalitaires et pour l’exigence de démocratie, du respect des droits de l’homme. En France, ce rendez-vous de manifestations, sera une nouvelle étape pour exiger la prise en compte des revendications. Il s’agira aussi de poursuivre et d’amplifier les luttes pour les urgences sociales et climatiques. Les mobilisations de salariés, jeunes, retraités ou gilets jaunes se poursuivent, s’inscrivent dans la durée malgré toutes les mesures répressives et liberticides prises par le pouvoir. Les revendications qui s’expriment sont légitimes [mais] nous assistons à une remise en cause du droit de manifester (le Conseil Constitutionnel vient de rejeter certaines dispositions de la « loi anticasseurs »). Cette loi porte un vrai risque d’arbitraire des gouvernements d’aujourd’hui, comme de demain, c’est pourquoi, nous en demandons l’abrogation."

Les syndicats défileront donc pour un SMIC à 1 500€, la réduction du temps de travail, la revalorisation du point d'indice des fonctionnaires, la retraite à 60 ans... Contre l'augmentation des frais d'inscription à la fac pour les étudiants étrangers, les réformes éducatives, la réforme de la fonction publique.

Des Gilets Jaunes devraient se joindre à ce mouvement, De quoi le faire grossir ? L'an dernier, à eux seuls, les syndicats avaient rassemblé 2 000 Tourangelles et Tourangeaux un an après l'élection d'Emmanuel Macron. Ce ne serait pas la prmeière convergence entre les deux entités, qui ont déjà défilé ensemble à Tours. Elles se retrouveront d'ailleurs jeudi à Amboise en marge du déplacement d'Emmanuel Macron dans la ville.

Un autre groupe appelle à rejoindr ecette mobilisation : le Collectif Touraine Climat (qui s'installera en fin de cortège). Extrait de leur appel : "C'est bien au travail que nous participons à produire du pétrole, du plastique, des pesticides, des avions, des voitures, des services bancaires néfastes. C'est aussi au travail, par les entreprises que sont engagéees les décisions déterminantes en matière de modes de production, de sources d'énergie et de consommation des ressources. C'est bien au travail, par les entreprises que sont initiées les décisions d'évasion fiscale, de rémunération des actionnaires et des dirigeants qui génèrent les inégalités économiques et sociales. Ce n'est plus compatible avec la vie sur terre. Relevons la tête, au travail comme ailleurs. Notre avenir et celui de nos enfants sont en jeu. La transition écologique est créatrice d'emplois et de justice sociale. D'autres modèles de production, d'organisation, de commercialisation ont fait leurs preuves."

A noter que l'on ignore l'ampleur du dispositif de sécurité prévu pour ce 1er Mai à Tours. Les dernières années, aucun incident n'avait eu lieu.