Tours

EN IMAGES : Un mannequin sous un tramway, exercice avec les pompiers Rue Nationale

Une simulation a été organisée ce jeudi matin en plein centre-ville.

Les travaux ça a des inconvénients (pas de tram jusqu’à vendredi de Gare de Tours à Porte de Loire), ça peut aussi avoir des avantages. Ce jeudi 11 avril Fil Bleu a profité de la coupure pour organiser une simulation d’accident Rue Nationale, dans une zone où les pompiers n’avaient encore jamais pu s’entraîner à soulever un tramway pour sauver une victime coincée en dessous.

Le scénario : à 10h le tram percute une moto et Raoul se retrouve bloqué sous la rame. Plusieurs passagers sont blessés ou choqués.

Et après ? Les règles sont claires : la priorité pour la conductrice c’est d’alerter le centre opérationnel de Fil Bleu relié directement aux pompiers. Cette alerte déclenche en simultané l’intervention des secours et des personnels de Keolis. A 10h15, les premiers véhicules arrivent sur la zone de l’accident, un magasin sert de porte d’accueil pour les victimes de la rame. La conductrice est prise en charge par ses collègues.

Les pompiers ont mobilisé une dizaine d’hommes de Tours Centre et Tours Nord. Surtout ils ont emmené les coussins qui leur permettent de soulever la rame de quelques centimètres, juste ce qu’il faut pour évacuer l’homme/mannequin. Avant cela, ils s’assurent de l’état de santé de la victime, quelqu’un reste en permanence auprès d’elle.

La décision d’installer les coussins est prise rapidement, et le gonflage prend 6 minutes. La rame de 56 tonnes est soulevée de 2-3cm, en faisant attention que les roues restent dans les rails pour qu’elle se repose facilement. Son capot a été enlevé pour faciliter les opérations.

En 6 minutes, cette opération est réalisée. La victime est évacuée en ambulance vers 10h40.

C’est la première fois que Fil Bleu et les pompiers s’exercent ainsi en hyper centre. Mais aussi avec le système d’alimentation par le sol. L’une des contraintes de l’intervention est de couper l’alimentation pour éviter tout choc électrique.

Fil Bleu et les pompiers s’exercent en moyenne une fois par an pour des exercices sur le tramway. En 5 ans et demi d’exploitation, le système de levage des rames a été utilisé une demi douzaine de fois en conditions réelles. Il faut savoir que le tram subit en moyenne 1 à 2 accidents par mois, 18 sur toute l’année 2018 dont 14 avec des voitures.