Tours

A Tours, 1 600 poubelles retirées et stockées après les manifestations des Gilets Jaunes

Et elles n'ont pas encore été rendues aux habitants.

Un de nos lecteurs nous interpelle :

"Dans ma rue qui est perpendiculaire à la rue Colbert nous n'avons plus ni de poubelle jaune ni de poubelle tout-venant depuis plus de 3 mois. Je vous laisse imaginer les incivilités qu'y a dans la rue... Une feuille a été déposée il y a plusieurs mois dans les halls d'entrée du quartier : celle-ci signifiait que la préfecture avait fait retirer les conteneurs suite au mouvement des Gilets Jaunes sauf que les manifestations ne sont jamais venues jusqu'ici, ni de près, ni de loin."

Petit rappel des faits : fin novembre et début décembre, les manifestations des Gilets Jaunes ont été émaillées d'incidents à Tours. Alors que le mouvement était particulièrement suivi à ce moment-là (au moins 1 000 personnes dans la rue chaque semaine, voire plus), les poubelles jaunes et bleues qui n'avaient pas été rentrées par leurs propriétaires étaient utilisées pour des barricades, voires incendiées. Face à cette situation, Tours Métropole a réclamé à plusieurs reprises que les bacs soient rentrés dès le vendredi, sous peine de les retirer pour éviter qu'ils soient déplacés ou détruits. La mesure a concerné une grande part du centre-ville : Grammont, Colbert, Vieux-Tours, Béranger...

Ce mardi soir, Tours Métropole confirme que "depuis le début des manifestations des Gilets Jaunes, 1.600 bacs ont été retirés de la voie publique, et stockés à la Billette (Joué-lès-Tours), prêts à être remis en place sur ordre de la Préfecture, pas avant."

Photo à l'appui, notre lecteur se demande que faire de ses déchets. Surtout que la ville de Tours vient de voter tout un arsenal d'amendes pour les dépôts d'ordures sur la voie publique... Réponse de Tours Métropole en charge de la collecte des déchets :

"En attendant la remise en place des bacs, les déchets doivent être déposés en sacs, soit dans les PAVE (points d'apport volontaire des déchets) les plus proches, soit en sacs devant son domicile, uniquement les veilles de jours de collecte, au même titre qu'une poubelle."

Nous avons sollicité la préfecture mardi soir afin de savoir quand les services de l'Etat allaient de nouveau autoriser la présence de ces bacs sur la voie publique.