Tours

Les rencontres de femmes inspirantes d’Anne-Lise, une youtubeuse tourangelle

Une DJ, une architecte, une peintre...

Rangez vite ce cliché un peu trop répandu... Non, il n’y a pas que des youtubeuses beauté ou lifestyle. Le projet vidéo d’une Tourangelle se distingue car c’est celui d’une jeune femme qui s’intéresse de près au parcours d’autres femmes aux carrières professionnelles et aux vies personnelles foisonnantes. Avec le Elle Show, Anne-Lise rencontre des Tourangelles aux expériences étonnantes à découvrir régulièrement sur sa chaîne... Nous avons discuté avec cette étudiante en webmarketing pour en savoir plus...

 

Comment ce projet a débuté ?

Souvent on parle aux « ils », au masculin, par défaut. J’avais donc envie de parler aux « elles » par défaut. Les femmes ont des destins très différents : DJ, artiste-peinte, architecte... Et je voulais mettre cette diversité en valeur, à ma façon. Ce que je cherche :  montrer qu’il y a des femmes qui font des métiers dits d’homme, des femmes qui font des métiers pas forcément connus de tous. Si des jeunes filles ou même des femmes veulent se reconvertir professionnelement, elles peuvent s’identifier à elles et s’inspirer de leurs recettes pour y aller elles aussi.

Cette identification est nécessaire ?

Certaines personnes s’en sortent très bien toutes seules mais c’est une piste. A certains moments de ma vie j’ai eu besoin de m’identifier à d’autres femmes, et je le fais encore aujourd’hui. Depuis la création de ma chaîne, j’ai rencontré plein de femmes au parcours différents.

Comment travaillez-vous ?

Je fais certaines vidéos seules orientées sur le développement personnel à partir de ce que j’ai pu expérimenter avec d’autres femmes et dans ma vie personnelle. Et puis il y a les interviews, des échanges informels ou les femmes me parlent de leur parcours de vie, de leur vision du bonheur, de ce que les changements de vie leur ont apporté. Genre j’étais dans la banque depuis 15 ans et je suis devenue hypnothérapeute ou je suis secrétaire depuis 19 ans et je veux devenir cinéaste. Les transitions de vie m’intéressent beaucoup.

Pourquoi ?

Qu’on soit homme ou femme, dès la 3ème, on nous dit de choisir une voie. Mais pour moi il n’y a pas qu’un chemin, plutôt des chemins. On choisit l’un puis l’autre. Je vois beaucoup de personnes qui ont des métiers et une vie qui ne leur conviennent pas. Mon objectif c’est « Vie sur Mesure », je prône ça pour moi et pour les autres.

Quelle impression vous font ces femmes ?

Elles sont extraordinaires, inspirantes, rayonnantes. J’essaie de faire sortir d’elles les mots pour expliquer ce qui leur a permis de sauter le pas, comment elles ont osé faire quelque chose de différent. Ce sont des femmes que je choisis pour ça. J’en connais certaines qui sont des amies. Et sur le groupe Facebook que j’avais créé avant de lancer ma chaîne il y a plein de femmes passionnantes. Donc quand je recherche un profil je lance un appel, c’est comme ça que je me suis rendue compte qu’il y avait une DJ en Touraine. Si je ne les connais pas du tout, je les rencontre avant de tourner, on échange de manière informelle sur leurs valeurs. Si cela correspond avec ce que j’ai envie de montrer je leur propose une interview.

Quel est votre objectif ?

Pourquoi pas proposer de la formation pour accompagner un projet personnel. Comment se mettre en avant sur le web pour soutenir une évolution professionnelle. Pour l’instant, je n’ai que de bons retours. En privé je reçois beaucoup de messages pour me dire que ces femmes sont lumineuses, passionnantes.

Le milieu de YouTube est assez masculin, vous le ressentez ?

Oui, un peu. Il y a des femmes qui prennent la parole, mais plus dans le milieu de la beauté ou alors sur le développement personnel. Il n’y avait pas tant de projet comme le mien donc j’ai voulu m’y mettre avec quelque chose de différent autour du parcours personnel. 

Les vidéos d'Anne-Lise sont ici...