Tours

Presque 40 millions de voyages sur le réseau Fil Bleu en 2018

Un record malgré un petit effet Gilets Jaunes.

Les valideurs des bus et du tram de l’agglo de Tours ont retenti 39 700 000 fois en 2018… Dévoilé par Fil Bleu cette semaine, ce chiffre est inédit : c’est 2,2 million de voyages en plus qu’en 2017 (+6%) et 3,2 millions de plus qu’en 2016, soit une hausse de presque 10% en deux ans. Pour rappel, en 2012 – avant le tram – le nombre de voyages dans les transports en commun de l’agglomération était bien plus bas, puisqu’on en dénombrait 22 millions.

On ne connait pas encore tout le bilan chiffré du réseau tourangeau pour 2018. L’année dernière la Métropole l’avait dévoilé le 1er février, mais sa nouvelle édition n’est pas encore disponible. Cela devrait être le cas au plus tard dans les prochaines semaines.

En revanche, on sait que les chiffres auraient pu être encore un peu plus élevés. En effet, avec le mouvement des Gilets Jaunes, Fil Bleu constate une baisse du nombre de titres de transport validés le samedi après-midi : 215 000 en 3 mois, soit environ 15 000 de moins chaque semaine en raison de la coupure de la ligne de tram en centre-ville (en général de Choiseul à Gare de Tours, voire jusqu’à Liberté) mais aussi des nombreuses déviations de lignes de bus.

« Sur un samedi classique nous avons en général 85 000 voyages, depuis les Gilets Jaunes c’est 50 à 70 000 voyages » explique-t-on chez Keolis, la société qui exploite le réseau. Des chiffres « qui suivent les évolutions du mouvement », donc qui auraient tendance à repartir à la hausse depuis que l’intensité des cortèges diminue. La perte d’usagers reste néanmoins limitée puisqu’elle est d’1,6% sur 90 jours : « nous ne sommes pas inquiets » souligne-t-on chez l’opérateur dont les agents sont « rôdés à l’exercice » d’adaptation de la circulation en fonction des parcours de défilés.

La désaffection des transports en commun apparait donc comme un signe de l’impact (temporaire ?) du mouvement sur les habitudes des consommateurs. Ce qu’on n’a pas encore chiffré c’est si certains reportent leurs déplacements sur d’autres jours (mercredi ou vendredi par exemple), s’ils viennent quand même en ville mais autrement (vélo, voiture, marche) ou s’ils vont dans d'autres endroits pour se balader et faire des courses.

Par ailleurs, alors qu’un Acte XV des Gilets Jaunes est annoncé samedi après-midi en centre-ville, il est bon de noter que l’on entend des voix appelant à gêner le moins possible l’activité des commerçants. D’où le retour à des actions comme celle menée samedi 16 février au péage de Veigné.