Tours

Début des travaux imminent sur l'Avenue de Grammont

Avec un chantier différent de ce qui était prévu au départ.

Certains parlent d'elle comme des Champs-Elysées de Tours... Mais tout le monde s'accorde à dire que l'Avenue de Grammont a perdu de son dynamisme, à part peut-être pour l'arrivée du Paris-Tours. Pour 2019, la mairie lance donc un plan de rénovation du haut de cet axe (entre la Place Jean Jaurès et le sud de la Place Michelet). Objectif : rendre la circulation des piétons et des cyclistes plus agréable.

Un premier projet a été présenté fin 2018... Prenant comme référence l’aménagement de la Rue Nationale ou celui de la Place Châteauneuf, la mairie a programmé la pose d’un nouveau revêtement au sol. Plus de gris bitume, plutôt une couleur crème, plus dynamique, plus claire, pour inciter à la déambulation et donner une sorte d’uniformité aux secteurs d’attrait principaux du centre commerçant.

Cet aménagement concerne les trottoirs de part et d'autre de la grande avenue, mais aussi la Place Michelet. Une vingtaine de places de stationnement doivent être supprimées.

Ce plan a reçu des critiques : de la part de commerçants, mais aussi de cyclistes déçus de ne pas y voir de réelle avancée pour les usagers du vélo. Alors que les travaux doivent commencer pendant ce mois de février, la ville a donc précisé sa pensée et revu son programme... Voici donc à quoi va ressembler concrètement la nouvelle Avenue de Grammont :

L'esprit de départ est conservé avec des mini jardins et plus de places en épi. Les commerçants disposeront de 3m de terrasse avant une large esplanade piétonne (4m20). Celle-ci sera interdite aux voitures, mais ponctuellement accessible pour de petites livraisons ou pour des personnes à mobilité réduite; En revanche pour les livraisons plus conséquentes, il faudra se placer sur des espaces dédiés aux extrémités du périmètre.

De chaque côté de l'Avenue, côté arbres, la ville a prévu une voie cyclable d'1m80 clairement séparée de la circulation automobile par 2m50 de verdure (arbres et ilots paysagers). Les voitures et les bus se partageront les 12m restants.

Cette première tranche de travaux est estimée à 1,7 million d'euros. Elle doit s'achever en décembre avant, peut-être, de poursuivre plus au sud.