Tours

Tours Métropole : combien de voitures sur nos routes tous les jours ?

Découvrez les axes routiers les plus chargés de l’agglomération.

La métropole de Tours organise régulièrement des comptages sur les principaux axes routiers de l’agglomération… Le Conseil Départemental et Vinci Autoroutes font pareil pour les axes dont ils ont la charge. Savoir combien de voitures ou de camions circulent chaque jour à tel ou tel endroit est très utile, par exemple pour savoir si l’évolution du trafic nécessite des travaux d’aménagement pour fluidifier la circulation.

La carte de l’année 2018 est encore en cours d’élaboration mais les chiffres de 2017 sont disponibles… Sans surprise, c’est la portion de l’A10 située entre Tours Centre et St Avertin qui voit passer le plus de véhicules : en moyenne 86 200 par 24h, 80 800 entre les échangeurs de Tours Centre et de Tours Nord. On a retrouvé les chiffres de quelques années précédentes : on dénombrait 70 000 véhicules quotidiens de Tours Nord à Tours Centre en 2010, 78 900 de Tours Centre à St Avertin. Sur 8 ans, la hausse est d’environ 10%. Mais si on regarde plus en détails, en 2015 et 2016 les données étaient encore similaires à celles de 2009. L’accélération du trafic aurait donc eu lieu entre 2016 et 2017, après une première poussée observée entre 2006 et 2010. Il faudra attendre les données de l’année dernière pour voir si la tendance se poursuit.

Intéressons-nous maintenant au périphérique… En 2017, sa portion la plus chargée était celle reliant la Porte de Villandry (au sud du Cher) à Joué-lès-Tours avec une moyenne de 55 700 véhicules journaliers. Les autres :

  • 52 400 après la sortie qui mène à Ballan-Miré,
  • 53 600 sur le pont du Cher vers La Riche,
  • 45 000 pour la traversée de la Loire vers Fondettes.

Depuis 2015, ces données sont en augmentation, l’écart est flagrant avec la carte de 2010. On comptait alors :

  • 44 300 véhicules quotidiens de la Route de Savonnières à Joué (+25%),
  • 43 000 (+20%) entre Ballan et Chambray,
  • 39 700 au sud de La Riche La Riche (+30%).

Ces hausses peuvent s’expliquer par la progression de la population de l’agglomération ou le développement des activités d’entreprises à proximité de la rocade.

La fréquentation journalières des principaux axes de l'agglo dans les deux sens en 2017

Et dans la ville de Tours ? Nous avons eu accès aux comptages de 2017 et 2016, mais les possibilités de comparaison avec les années antérieures sont plus délicates : nous n’avons pas pu obtenir de documents.

Voici une liste des axes les plus empruntés dans la capitale tourangelle (en souligné ceux avec une hausse de 2016 à 2017) :

  • Pont Saint-Sauveur : 34 500 véhicules quotidiens en 2017, 36 000 en 2016
  • Pont Mirabeau : 33 200 véhicules/jour en 2017, 33 800 en 2016
  • Pont Napoléon : 24 300 véhicules/jour en 2017 contre 23 600 en 2016
  • Rue des Tanneurs : 22 700 en 2017 soit 600 véhicules/jour de plus qu’en 2016
  • Boulevard Wagner : 21 000 passages de voitures et camions/jour en 2017, 24 000 en 2016
  • Pont d’Ikea sur le Cher : 26 300 véhicules/jour en 2016, 29 300 en 2017 (+ 3 000 en un an)
  • Carrefour Boulevard Heurteloup / Rue Mirabeau : 28 100 véhicules/jour en 2016, +600 en 2017
  • Route de Saint-Avertin, au sud des Fontaines : 24 000 véhicules quotidiens en 2016, 24 700 en 2017
  • Partie sud de l’Avenue de Gramlmont (Pont de Verdun) : 9 000 véhicules/jour en 2016, 10 000 en 2017
  • Partie nord de l’Avenue de Grammont (secteur Prébendes) : 10 100 en 2016, 8 800 en 2017
  • Rue Giraudeau : 21 600 en 2016, 11 900 véhicules/jour en 2017
  • Route de Savonnières (Deux-Lions <> Périphérique) : 18 000 en 2016, 19 200 en 2017
  • Secteur échangeur Tours Nord / rond-point de l’aéroport : 22 500 en 2016, 22 700 en 2017 (23 500 en 2015)
  • Bd du Maréchal Juin : 16 900 véhicules/jour en 2017, 17 400 en 2016
  • Avenue du Danemark : 15 300 passages/jour en 2016, 21 800 en 2017 (19 000 en 2015)
  • Haut de la Tranchée : 13 000 véhicules quotidiens en 2016 et 2017, en revanche nette hausse du trafic sur la partie basse de la rue (11 600 vs 15 400)

En l’état actuel des documents mis à notre disposition, nous ne pouvons pas étudier l’impact de la construction de la 1ère ligne de tramway sur le trafic routier de l’agglo tourangelle. Pour cela il nous faudrait les données rue par rue de l’année 2009, celle avant le début des travaux, mais aussi celles de 2014, première année complète après la mise en service de la ligne A.

DOCUMENTS A CONSULTER :

La carte de 2010...

Celle de 2015...

Celle de 2016...