Tours

35 millions d'€ d'investissements à Tours en 2019

Le détail des projets sera présenté lors du vote du budget lundi 04 février.

Lundi 04 février, les élus sont appelés à débattre puis voter le budget 2019 de la ville de Tours. Un débat qui risque d'être long si les échanges sont aussi intenses que les années précédentes, mais il devrait donner quelques enseignements sur la vision du maire Christophe Bouchet pour la ville. Première info : ce budget sera dans la lignée de ceux qui l'ont précédé.

8 millions d'euros de désendettement supplémentaires en 2019

Ils le répètent depuis 2014 et leur arrivée à la tête de la ville, les élus de la majorité LR-UDI-DLF font du désendettement de Tours une priorité, si ce n'est la priorité du mandat actuel. Pas étonnant dès lors, de voir le maire de Tours et son adjointe aux finances Hélène Millot accentuer une nouvelle fois sur ce point.

Pour l'année 2019, la ville prévoit ainsi un désendettement de 8 millions d'euros, avec 14 millions remboursés pour seulement 6 millions d'euros d'emprunts contractés. Entre 2014 et 2019, « la dette de la ville est passée de 232 millions d'euros à 210 millions » rappelle Hélène Millot, soit une dette par habitant passant de 1680 euros (2014) à 1504 euros par habitant fin 2019.

Pas de hausse de fiscalité

L'augmentation des impôts locaux lors du premier budget du mandat (+4,2%) avait été vécue par beaucoup comme une trahison des engagements de campagne. Depuis, chaque année, les majorités de Serge Babary puis de Christophe Bouchet font de la non-hausse de la fiscalité un point central de leur présentation. Cette fois encore, ce point est mis tout en haut de la liste des grands axes det 2019.

Les associations « choyées » en cette fin de mandat

Bousculées en début de mandat, entre baisses de subventions et fin de la gratuité pour les utilisations de salles municipales, les associations sont un peu plus « choyées » en cette fin de mandat. Cette année, ce sont 6,5 millions d'euros qui leur seront consacrés, soit une hausse de 100 000 euros par rapport au budget précédent.

De plus, la ville de Tours va investir 500 000 euros dans la future Maison des Associations (dont le budget global est estimé à 3,2 millions d'euros) qui ouvrira sur le site de l'ancien collège Pasteur au Sanitas à partir de septembre 2019 (une ouverture en trois tranches est envisagée).

Hélène Millot

 

Près de 13 millions d'euros de cessions foncières et immobilières.

Toujours dans le côté positif de la balance financière, la ville de Tours va céder 12,9 millions d'euros de bâtiments ou terrains. Un chiffre important expliqué notamment par la cession de l'Ecole des Beaux-Arts et du CFA des Douets à la Métropole pour un montant avoisinnant les 11 millions d'euros.

35 millions d'investissements programmés

L'enveloppe d'investissements est l'autre marqueur permettant de voir le dynamisme ou non d'une collectivité. A un an des Municipales, la majorité de Christophe Bouchet va présenter un plan en légère hausse par rapport à 2018 : 35 millions d'euros, soit une hausse d'1,5 million d'euros par rapport à l'an passé. Un chiffre malgré tout à relativiser puisque 11 millions d'euros correspondent à des reports d'investissements non réalisés en 2018 (des travaux qui n'ont pas encore eu lieu).

Dans le détail et par secteurs les investissements (correspondants aux 24 millions d'euros d'investissements hors reports 2018) seront répartis comme suit :

  • Education : 4,8 millions d'euros (dont 3,8 millions d'euros pour l'école Simone Veil aux Deux Lions qui ouvrira en septembre avec 4 classes).
  • Aménagement urbain : 3,9 millions d'euros
  • Voirie : 3,8 millions d'euros
  • Sport : 3,1 millions d'euros
  • Culture et Patrimoine : 2,9 millions d'euros
  • Petite enfance : 2,3 millions d'euros (dont 2 millions d'euros pour la crèche Leccia qui ouvrira en septembre 2019 à Beaujardin).
  • Rayonnement : 2,2 millions d'euros (dont 1,6 millions d'euros pour le plan Lumière qui s'étendra à l'Est de la Rue Nationale d'ici la fin de l'année)
  • Espaces Verts : 1,1 million d'euros.

Mathieu Giua