Tours

Grand Débat : des cahiers de doléances en mairie de Tours

En attendant de pouvoir contribuer sur Internet.

Depuis mardi 15 janvier, Emmanuel Macron a lancé le Grand Débat, un exercice de discussion national qu'il juge nécessaire après le mouvement des Gilets Jaunes. Alors que le président organise des discussions dans la longueur avec des élus locaux en région, en Indre-et-Loire aussi on s'organise pour échanger sur les thèmes suggérés : la transition énergétique, l'organisation de la démocratie, les services publics ou encore la fiscalité.

Certaines actions sont officielles, d'autres en marge du dispositif national. Ainsi, comme nous l'avons évoqué, Convergences Services Publics propose un débat sur toute la journée dès 10h du matin ce samedi 19 janvier Salle de la Médaille à St-Pierre-des-Corps. Sur le site officiel granddebat.fr, seules deux réunions sont affichées pour l'instant mais on sait déjà qu'elles seront plus nombreuses, en l'occurence au nombre de 9, et la première dès lundi 21 18h à Bléré (en mairie).

Voici les autres dates : jeudi 31 à 18h à la salle polyvalente de Noyant-de-Touraine, le lendemain à 18h au centre culturel d’Avoine, le vendredi suivant – 8 février – à la mairie de Port-sur-Vienne à 19h, le 9 Salle de la Mairie à St Genouph (18h), et le 25 février à 19h à la mairie de Lignières-de-Touraine.

Le Conseil de Développement de Tours Métropole s’engage aussi dans ce Grand Débat avec un échange sur l’organisation de l’Etat et des collectivités locales le 31 janvier à 18h Salle Jean Germain au siège de l’agglo, aux Deux-Lions (Av. Marcel Dassault). Autres sujets : la transition écologique le 13 février à 18h au même endroit, puis la démocratie et la citoyenneté le 20 février à 18h, toujours Salle Jean Germain.

Alors qu'il sera possible de contribuer en ligne dès le lundi 21, d'autres réunions physiques peuvent encore s'ajouter à cette liste.

Placés en première ligne par le chef de l'Etat pour animer les discussions, les maires grincent un peu des dents. Ce vendredi la Maison des Maires tourangelle : "Les Maires n’ont aucun pouvoir pour régler les problèmes de CSG, de pouvoir d’achat ou d’emploi mais peuvent évidemment être, s’ils le souhaitent, de véritables facilitateurs de l’expression des habitants (...). Aussi, ils laisseront le bon soin au Gouvernement d’apporter les réponses adéquates à l’issue de cette grande consultation. L’Association des Maires d’Indre-et-Loire enverra prochainement une fiche-conseil à l’ensemble des Maires du Département avec un outil destiné à récolter les aspirations de leurs habitants. Nous mettrons ainsi à disposition de chaque Maire qui le souhaite une enveloppe de propositions pour la France."

Par ailleurs, plusieurs mairies ont mis en place des cahiers de doléances pour que l'on puisse prendre la plume et transmettre ses revendications à l'exécutif. Certaines communes avaient pris des initiatives dès fin 2018 (Chédigny, par exemple). D'autres s'y sont mis plus tardivement comme Joué-lès-Tours, et désormais Tours.

Depuis ce vendredi, des cahiers et une urne sont disponibles du lundi au samedi à l'accueil de la mairie centrale Rue des Minimes mais aussi dans les mairies annexes comme celle des Fontaines et Ste Radegonde. Les urnes permettent de s'exprimer de manière anonyme. Il est ainsi possible de préparer son texte chez soi et de le déposer directement en passant dans les locaux municipaux.