Tours

Les tous premiers vœux du nouveau maire de St Avertin

Laurent Raymond a pris ses fonctions depuis un mois seulement.

Ce mercredi soir, le nouveau maire centriste de St Avertin présente ses vœux à la population au chai du domaine de Cangé. Elu le 9 décembre pour un petit mandat de 15 mois, Laurent Raymond s’est également exprimé devant les agents de la commune mardi soir au Nouvel Atrium. Alors que la 5ème ville d’Indre-et-Loire est plutôt réputée stable et tranquille, elle a connu ces derniers mois pas mal d’agitation politique mais aussi beaucoup de changements au sein de ses services… Elle débute donc 2019 sur de nouvelles bases, et le discours de l’élu était forcément très attendu afin d’y voir plus clair sur son style ou sa méthode.

Contrairement à ses deux prédécesseurs qui prenaient leur temps et parlaient parfois dans la pénombre ou au bas de la scène de la salle de spectacle, Laurent Raymond est monté sur l’estrade en pleine lumière et il a parlé vite. Un propos vif, concis. Ferme et enjoué à la fois. Le nouveau maire est direct et ne s’embarrasse pas de fioritures… On l’avait déjà remarqué dans la campagne ou en interview. Ça se confirme une fois en fonction.

Lancement des travaux de la salle de tir à l’arc

En poste depuis quelques semaines seulement, pas question pour lui de dresser le bilan de l’année écoulée : « je vous laisse la liberté de juger » dit-il au personnel. Dans la foulée, Laurent Raymond a tout de même fait une sorte de mea culpa avec une référence aux « difficultés que nous vous avons fait vivre » : un écho à l’incertitude politique de fin 2018 (3 mois de paralysie après la démission d’une large partie du conseil municipal, et des élections anticipées à organiser dans l’urgence).

Cet épisode étant derrière lui, le nouveau maire a lu sa feuille de route de 2019… Au programme : le lancement des travaux de la salle de tir à l’arc à la Bellerie, la rénovation de l’Orangerie de Cangé et une mise en valeur globale du patrimoine du site et de ses atouts naturels, mais aussi la construction d’une chaufferie biomasse pour les deux écoles du groupe scolaire Henri Adam. Les deux établissements devraient avoir l’eau chaude et le chauffage au bois dès la rentrée de septembre, ainsi qu’une nouvelle cour de récréation avec préau.

Des écoles encore plus numériques

Toujours à propos d’éducation, Laurent Raymonde a confirmé la généralisation des tableaux blancs numériques dans les salles de classes, l’achat d’ordinateurs pour chaque section et l’accès Internet dans tous les établissements.  L’élu compte bien relancer le dispositif trampoline qui fait le lien entre la crèche et la maternelle : « le perdre n’était pas une bonne chose » a-t-il assuré.

Le maire a par ailleurs annoncé le lancement d’une étude sur la mobilité dans la ville pour améliorer la sécurité routière et réorganiser la circulation si besoin. Ses résultats et les premières modifications sont attendus pour le deuxième semestre. Concernant la voirie, plusieurs axes seront en travaux dont la Rue de Larçay (enterrement des réseaux électriques pour l’éclairage urbain). Enfin, Laurent Raymond a promis de « résorber la précarité des emplois » des agents de St Avertin.

Olivier Collet