Tours

[#MIAM] Repas souriant aux Gens Heureux

C’est nouveau Rue Marceau.

« On va changer notre carte la semaine prochaine car il y en a déjà qui ont tout goûté » lance une serveuse souriante à un duo de clients des Gens Heureux. Tout en haut de la Rue Marceau, tout près d’un distributeur de billets et de l’Hôtel Gouin, ce nouveau restaurant fait ce que l’on pourrait appeler de la bonne cuisine de brasserie. Ici, pas de carte à rallonge comme dans d’autres établissements de la ville, plutôt une sélection d’ingrédients classiques avec parfois un côté revisité pas désagréable.

Prenons notre exemple : une escalopine de lotte avec semoule et légumes fondants. Même s’il est un peu ferme, le poisson est bon, apporté en quantité généreuse, accompagné d’une garniture bien assaisonnée et équilibrée. Les légumes sont aussi fondants que promis sur la carte, et la semoule doucement épicée. A déguster dans un décor peut-être un peu sombre, mais là aussi typique des grades brasseries avec – par exemple – ses grandes et confortables banquettes.

Autres possibilités de choix : ris de veau, pièce du boucher pour les plats. Carpaccio de butternut (bonne idée !) ou cannellonis de chèvre en entrée. A noter : le pain est bon, et les tranches de baguette généreuses. Les prix : 18€90 la formule du midi entrée-plat-dessert, 14€90 avec entrée-plat ou plat-dessert (3 choix pour chaque). A la carte c’est un peu plus mais pas tant que ça : 20€ par exemple pour notre plat-dessert. 

On n’a pas encore parlé de ce fameux dessert, faisons-le maintenant : une poire pochée en mille-feuille. Un fruit fondant, réhaussé de graines de sésame et d’un sirop un poil trop concentré mais qui réhausse le goût de l’ensemble d’une manière intéressante. L’instant chocolat intense a lui aussi d’excellents arguments à faire valoir.

Avec des présentations originales, un accueil efficace et une situation idéale en centre-ville, Les Gens Heureux a donc des atouts pour faire sourire gourmands et gourmets pressés… ou tentés par la fête : la maison organise quelques soirées, dans l’esprit cabaret. La prochaine a lieu le 8 février.

 

Toutes nos chroniques culinaires sont dispos ici