Tours

Fortes baisses de fréquentation au Château de Tours et au Muséum d'Histoire Naturelle

Mais une hausse pour le Compagnonnage.

Pas un excellent cru pour les musées tourangeaux... En 2018 il y a clairement eu moins de monde qu'en 2017 au Château de Tours... Selon les chiffres communiqués par la ville, 30 102 entrées y ont été comptabilisées contre 40 708 en 2018, soit une baisse d'environ 25%. La municipalité explique que ce fort recul est en partie dû au fait que l'exposition Boudinet programmée par le Jeu de Paume n'a pas rencontré son public (à peine plus de 7 000 entrées contre une moyenne de 17 000 visites lors des rendez-vous précédents, jusqu'à 37 000 pour Capa et Vivian Maier).

Depuis le début du partenariat entre la municipalité et l'institution photographique parisienne, seules 5 expos sur 17 ont réalisé moins de 10 000 entrées. Nanmoins, le manque de passion pour Boudinet n'est pas trop inquiétant pour l'élue en charge de la culture Christine Beuzelin : "elle n'avait peut-être pas de côté assez humain, ce n'était que de la pierre." En revanche, l'exposition autour de Koen Wessing qui a débuté en toute fin d'année semble partie pour être un vif succès avec 600 personnes dans les salles dès la première semaine.

Si la ville de Tours n'a pas de regard sur les artistes mis en valeur par le Jeu de Paume, elle confirme son vif soutien à son travail avec un renouvellement de convention programmé pour le 12 février et pour au moins 3 ans, garantissant la poursuite des expositions sur le Château de Tours. C'est par ailleurs le nouveau directeur parisien qui paraphera le papier, l'équipe ayant été totalement remaniée. Christine Beuzelin compte sur un dialogue avec elle pour, certes, accueillir des artistes "inattendus", pas forcément très connus, mais elle espère en parallèle des "locomotives", autrement dit des sélections d'oeuvres capables d'attirer un large public.

Le Château de Tours n'est pas le seul établissement culturel tourangeau à voir sa fréquentation se tasser de manière conséquente en 2018... Le Muséum d'Histoire Naturelle a réalisé un peu moins de 34 500 entrées l'an dernier contre 42 035 en 2017. Là, c'est le manque de nouveautés qui semble avoir pénalisé l'établissement, l'expo sur les Fourmis étant restée en place très longtemps. Mais pour 2019, les choses pourraient changer avec l'installation d'une nouvelle exposition mi-animalière mi-littéraire dans le cadre de l'Année Balzac. Le Musée des Beaux-Arts doit lui aussi axer sa programmation sur le célèbre auteur tourangeau né il y a tout juste 220 ans Rue Nationale et ce après une année 2018 plutôt stable : malgré une semaine de fermeture en décembre, il totalise 62 165 entrées, contre 63 751 en 2017.

Au final, le Musée du Compagnonnage est le seul à voir sa fréquentation progresser : 42 196 passages en 2018, 40 036 en 2017... Et ce malgré un accès un peu discret, au milieu des palissades du non-chantier du Haut de la Rue Nationale. Une bonne nouvelle donc pour les expositions et événements autour du travail des Compagnons.

 

Les chiffres des différentes expos programmées dans les musées de Tours en 2018 :

· Musée des Beaux Arts :

Sculpturoscope. La Vierge à l'Enfant, du réel au virtuel : 14.055
Expérience n°12 Héritage : 29.641
ETNA Quel Chantier : 1.900
Jules Baric : 16.151
Dans les collections de la BNF : 15.516
Dessins Italiens : 5.702
Les encres poétiques de François Cheng : 16.963

· Muséum :

Exposition Fourmis : 34 500 visiteurs en 2018.

· Château de Tours :

Lucien Hervé : 17.820
Mai 68 : 6.567
Claude Blondeau : 4.032
Yers Keller : 2.974
Nicolas Chasser : 2.917
Daniel Boudinet : 7.491
Martine Berbigier : 2.888
Jacqueline Desanti : 3.055
Jean Pierre Conin : 2.737

Compagnonnage :

Illusions créatrices : 7 144