Tours

Acte VII des Gilets Jaunes à Tours : 300 personnes et des affrontements

Il y a au moins un blessé et deux personnes interpellées.

Les Gilets Jaunes tourangeaux les plus motivés ne comptaient pas stopper leur mouvement pendant les fêtes pour faire part de leurs revendications (injustice fiscale, manque de pouvoir d’achat, opposition à la politique d’Emmanuel Macron). Samedi 22, leur opération escargot suivie d’une manifestation en centre-ville de Tours avaient rassemblées environ 200 personnes... 300 à 350 ce 29 décembre.

Cet acte VII a débuté vers 14h aux Halles, le cortège a ensuite pris la direction du Boulevard Béranger, de la Rue Nationale et de la Préfecture. Face à la résidence de la préfète, deux manifestants ont escaladé la grillé pour installer un gilet jaune tout en haut.

Composée de la frange la plus motivée du mouvement entamé le 17 décembre, la manifestation a ensuite pris la direction du Boulevard Heurteloup, puis du commissariat de la Rue Marceau. Les 200 personnes encore présentes ont alors été refoulées par les forces de l’ordre à coups de gaz lacrymogènes, et sont reparties vers Jean Jaurès.

Alors qu’une militante a déclamé ses revendications à haute voix à l’entrée de la Rue Nationale, un groupe a bloqué les voitures pendant une quinzaine de minutes devant la mairie. Un groupe est ensuite reparti vers le commissariat où la situation s’est à nouveau envenimée : nous avons vu une personne blessée à la jambe par un tir de flashball et deux interpellations. Les policiers ont fait ensorte de disperser le groupe, non sans mal. Vers 18h, la situation était à nouveau calme dans le centre-ville.