Tours

Suivez la 5ème grande manifestation des Gilets Jaunes à Tours

Elle est partie à 14h de la Place de la Liberté.

Malgré la pluie et le froid, les Gilets Jaunes ne désarment pas. Le 8 décembre, leur Acte 4 a réuni au moins 2 000 personnes à Tours, et on comptait déjà environ 800 manifestant(e)s ce samedi 15 au moment du départ Place de la Liberté. Les annonces d'Emmanuel Macron (hausse de la prime d'activité, annulation de la hausse de la CSG pour les retraités touchant moins de 2 000€ par mois en 2019...) et les appels du gouvernement à ne pas manifester après l'attaque du Marché de Noël de Strasbourg n'ont donc pas suffi à éteindre le mouvement entamé le 17 novembre.

Point à 21h :

La préfecture indique que 196 policiers étaient mobilisés en centre-ville de Tours, dont des CRS. Des gendarmes (une centaine) étaient aussi déployés dans le département. Sur l'autoroute, ils ont effectué 3 procédures pour des personnes transportant des masques, casues de moto, peinture, clous, boulons, marteaux et battes de base-ball. Ce matériel a été confisqué.

Point à 17h :

De retour Place de la Liberté, la manifestation se disperse dans le calme. 300 personnes étaient encore rassemblées après la longue marche dans le centre-ville, sous une température proche de 0° et avec beaucoup de pluie. Tout le long du défilé, les personnes présentes ont insisté sur le Référendum d'Initiative Citoyenne, le mot d'ordre de cet Acte 5. Un Acte 6 pourrait avoir lieu samedi 22 décembre.

Point à 15h :

La manifestation risque de durer une bonne partie de l'après-midi: le cortège va remonter l'Avenue de Grammont, passer par les Halles, rejoindre la Place Anatole France, revenir vers Jean Jaurès et redescendre l'Avenue de Grammont jusqu'à la Place de la Liberté. Donc fin du défilé annoncée au niveau de son point de départ. La circulation des voitures et des pitéons sera mécaniquement perturbée pendant plusieurs heures mais pas de soucis à signaler dans le reste de l'agglomération.

Contrairement au début du mouvement où les revendications étaient centrées sur les taxes et la hausse du prix de l'essence, cette fois c'est la volonté d'un Référendum d'initiative Populaire (RIC) qui s'affiche en gros sur la banderole en tête du cortège. Portée depuis plusieurs semaines par les Gilets Jaunes, cette proposition a pour objectif de donner plus de pouvoir aux citoyennes et aux citoyens en les appelant à se prononcer sur les différentes lois proposées par l'exécutif.

Comme le 8 décembre, un important dispositif de sécurité a été mis sur pied par les autorités en cas de débordements, mais la Préfecture ne compte pas bloquer les manifestants, seulement agir si des "casseurs" perturbent le mouvement. Pour la seconde fois, les Gilets Jaunes ont leur propre service d'ordre afin d'éviter des intrusions et tensions dans une manifestation qu'ils désirent pacifique. Lors de l'Acte 4, celle-ci s'était d'ailleurs déroulée sans incident. Ce n'est qu'en toute fin d'après-midi que des heurts avaient éclaté avec les forces de l'ordre faisant une vingtaine de blessés. Plusieurs vitrines de commerces avaient été cassées, et des personnes avaient tenté de voler de la marchandise. Face à ce risque, plusieurs boutiques ont prévu de fermer tôt ce 15 décembre mais tous les commerces sont ouverts, il est donc possible de faire ses achats.