Tours

Plus d'un millier de personnes à l'appel des syndicats dans les rues de Tours

La manifestation s'est déroulée dans le calme.

24h avant l'Acte V des « Gilets jaunes », ce sont quatre organisations syndicales (CGT/FO/FSU/Solidaires) qui ont appelé à manifester ce vendredi dans les rues de Tours.

Un rassemblement auquel 1200 personnes ont pris part. Le cortège s'est élancé de la place de la Liberté pour remonter l'avenue Grammont, la rue Nationale puis rejoindre la Préfecture où ont eu lieu plusieurs prises de paroles.

Pour les syndicats, cette journée d'action est une façon de se montrer, après plusieurs semaines de mouvement des « Gilets jaunes » où ils ont été éclipsés. Pourtant, les revendications semblent similaires à écouter les syndicalistes qui se sont exprimés : Hausse du Smic, rétablissement de l'ISF, annulation de l'augmentation de la CSG pour les retraités, pas de pension inférieure au SMIC, abrogation de la Loi Travail... Pourtant, peu de manifestants avec gilets jaunes se trouvaient dans le cortège. Peu importe, plusieurs membres des syndicats tiennent à rappeler leur rôle historique de défense des salariés, un rôle qu'ils continueront d'assumer après le mouvement des « Gilets jaunes ».

Dans le cortège, une centaine de lycéens étaient également présents et visibles en tête de cortège. Des lycéens mobilisés contre Parcoursup et qui ont profité du passage de la manifestation rue Nationale pour se poser à genoux, mains sur la tête, en soutien aux jeunes de Mantes-la-Jolie dont l'arrestation la semaine dernière avait choqué une grande partie de l'opinion publique.

A noter également la présence d'une délégation des salariés de l'usine de Sandvik de Fondettes, dont la fermeture est prévue en mars prochain. 161 salariés vont perdre leur emploi au passage.