Tours

Journée de grève et de manifestation au Conseil Départemental d'Indre-et-Loire

Avec un rassemblement ce vendredi matin Place de la Préfecture.

Ce vendredi, le Conseil Départemental d'Indre-et-Loire se réunit en session dès 9h30.

Juste avant, plusieurs syndicats appellent à un rassemblement devant les locaux de l'assemblée et les agents sont invités à se mettre en grève. Le souci ? Des réorganisations au sein des ressources humaines, en l'occurence pour le service santé au travail. "Cette réorganisation n'a pas de sens" écrivent les représentants du personnel au président Jean-Gérard Paumier, rappelant qu'ils ont voté contre ce projet alors qu'ils ont validé ceux présentés pour le service recrutement, le service paie ou le service formation.

Ce qui les inquiète, c'est une disparition du service au 1er janvier 2019. "Dans une période où les risques psychosociaux touchent de nombreux agents, la suppression de ce  service va desservir le personn el qui  en a bien besoin et ne peut que ternir l'image de la collectivité !" s'alarme l'intersyndicale.

Le président du Département a répondu aux syndicats expliquant rechercher une solution depuis "de longs mois" à la suite de l'annonce du départ à la retraite du médecin du service. Il dit n'en avoir trouvé aucune à ce jour et invite à une nouvelle concertation en janvier, après les élections professionnelles, pour envisager des pistes pour faire fonctionner correctement le nouveau pôle médico-social du Conseil Départemental.

A noter qu'en parallèle, FO appelle à manifester ce vendredi, mais cette fois contre les projets de Jean-Gérard Paumier sur la protection de l'enfance (un sujet qui fait déjà débat depuis quelques mois). "Il est légitime de se poser la question de savoir si le Conseil Départemental ne tenterait pas ainsi de vouloir aller plus vite que le Gouvernement Macron-Belloubet pour démanteler par Ordonnances les fondements de l’Enfance en Danger, en particulier celui du primat de l’éducatif sur le répressif" dit FO. Une délégation syndicale a été reçue dans les bureaux de Tours ce jeudi.