Tours

Une pétition contre les subventions à l'aéroport de Tours

Elle est lancée par un groupe écologiste.

"Au niveau mondial les subventions aux énergies fossiles s'élèvent à 650 milliards de dollars par an, de leur extraction à leur utilisation. Que ces subventions soient nationales ou bien régionales, les conséquences sont les mêmes : elles contribuent à accroître le changement climatique tout en affaiblissant les finances publiques qui vont être très sollicitées par la Transition (écologique, ndlr). De plus elles incitent à penser que l'on pourrait mener la Transition à un niveau suffisant, sans rien changer à notre mode de vie" : ce texte ouvre une pétition à l'attention du président de la région Centre-Val de Loire, François Bonneau. Le socialiste et sa majorité subventionnent chaque année l'aéroport de Tours et le collectif Action non-violente COP21 Touraine souhaite que cela cesse dès le prochain vote du budget du Conseil Régional les 20 et 21 décembre.

"Continuer à subventionner l'aéroport de Tours est exactement le contraire de ce qu'il faut faire" pour lutter contre le réchauffement climatique estime ce collectif. Il faut aujourd'hui savoir que chaque passager qui arrive ou part de Tours Val de Loire voit son billet financé à hauteur de 13€ par les subventions publiques (Région mais aussi Métropole et Département).

Si à court terme ce modèle n'est pas remis en cause, se pose tout de même la question de son maintien à long terme. Ainsi, le président de Tours Métropole Philippe Briand se dit opposé au maintien de lignes Ryanair si elles sont aussi gourmandes en argent public et veut attirer des compagnies qui n'exigent pas d'argent public pour ouvrir des destinations. On a d'ailleurs appris la semaine dernière que la compagnie low cost irlandaise avait dû rembourser des aides jugées illégales et n'y avait consenti en totalité que lorsqu'un de ses Boeing 737 avait été saisi par la justice.

Sur le plan purement politique et stratégique, que ce soient les élus majoritaires ou la préfète d'Indre-et-Loire, toutes et tous se disent convaincus de l'intérêt et du potentiel de l'aéroport pour le développement de la Touraine et veulent en accroître le nombre de passagers. L'Etat est même prêt à mettre de l'argent pour les travaux, comme nous l'indiquions récemment.

Afin de faire connaître son combat, le collectif ANVCOP21 du 37 prévoit plusieurs actions dans les prochaines semaines, en plus de sa pétition.

Voir ici notre dossier sur l'aéroport sur 37 degrés, et nos derniers articles sur Info Tours.