Tours

Centenaire de l'Armistice : deux nouveaux noms sur le monument aux morts de Tours

Dont celui d'une femme.

Ce dimanche 11 novembre on va célébrer le centenaire de la fin des combats de la Première Guerre Mondiale après 4 ans de conflit entre 1914 et 1918. En Indre-et-Loire, les cloches des églises sonneront à 11h dans tout le département comme elles l'avaient fait il y a un siècle pour célébrer la victoire des Alliés. Ce n'est pas tout : de nombreuses cérémonies sont prévues dans tout le département au niveau des monuments aux morts, en présence des élus (maires, députés, conseillers départementaux...) et des autorités militaires.

A Tours, un office religieux est prévu dès 8h45 à la Basilique St Martin (il est inscrit dans le programme officiel de la Mairie), avant une commémoration au Jardin du Souvenir de la Place Anatole France à 10h. la délégation rejoindra ensuite l'Hôtel de Ville via une déambulation Rue Nationale. Seront alors dévoilés deux nouveaux noms sur le Monument aux Morts situé dans le bâtiment.

En fait, l’ensemble des Tourangeaux morts pour la France en 14-18 ne s’y trouvent pas : on en compte plus de 600. Leurs noms seront recensés dans un livre blanc mais donc deux d’entre eux seront ajoutés à la liste imprégnée dans la pierre de la mairie :

  • Jean Alphonse Gabriel Cabanès, le tout premier soldat tourangeau tué au début de la guerre. Membre du 23ème régiment d’infanterie, il a disparu le 9 août 1914
  • Marcelle Edmonde Louvat, seule Tourangelle reconnue comme morte pour la France lors du conflit. Infirmière à l’école polytechnique de Paris, elle est décédée le 13 octobre 1918 après avoir contracté la grippe. Elle a été décorée de la médaille des épidémies et dépendait de la Société de secours des blessés militaires.

Le livre d'or des personnes non inscrites sera consultable au moment de cette cérémonie.

Rappelons aussi qu'en ce moment vous pouvez voir une exposition sur la Première Guerre Mondiale dans le péristyle de l'Hôtel de Ville. Et une autre dans le hall du Conseil Départemental jusqu'au 30 novembre.