Tours

Les "nouvelles" Halles de Tours dévoilées en images

Ce jeudi midi, la ville de Tours, Icade, le promoteur et les commerçants des Halles de Tours ont présenté les premiers visuels du projet de rénovation du quartier des Halles de Tours.

Sur le papier, le projet va bouleverser le quartier : demain les Halles de Tours vont faire peau neuve et être habillées d'une paroi de verre et de végétation, tandis que les abords seront entièrement revus avec une rue à l'est du bâtiment entièrement piétonne et un double sens de circulation automobile à l'ouest. Deux nouveaux bâtiments de logements doivent également voir le jour, un au sud au niveau de l'actuelle crèche et l'autre au nord à l'emplacement du parking découvert (tandis que 200 places de plus seront ajoutées dans le parking souterrain). Ce projet ambitieux, à hauteur de 50 millions d'euros (financés par Icade) et voulu par la ville de Tours devrait voir le jour en 2025, après 5 années de travaux (lancement envisagé au deuxième semestre 2020). Un projet qui séduit le maire de Tours, Christophe Bouchet qui évoque "un projet élégant avec une double paroi, à la fois sophistiqué et élégant".

 Un projet pour lequel il faudra convaincre la population mais surtout convaincre la quarantaine de co-propriétaires actuels du bâtiment des Halles de Tours. Le maire de Tours en est conscient : « Si tout le monde n'est pas d'accord, si un seul bloque cela ne se fera pas. A chacun de prendre ses responsabilités ». De son côté Christian Robert, président du syndicat de co-propriétaires évoque « un quartier qui doit être rénové mais pas n'importe comment. On doit tous travailler ensemble. Cela ne sera pas simple d'avoir l'accord de tout le monde mais il y a également beaucoup de points de convergence autour du projet. »

Outre les questions d'architecture et d'urbanisme, il sera question également de vision programmatique pour ce projet, l'idée étant d'en faire un lieu de vie attractif pour les Tourangeaux et les touristes. "La thématique générale c'est la cuisine pour tous" explique Jean-Paul Neveu de la société Icade. Une thématique qui pourrait être déclinée autour de deux grands axes : le terroir et les outils de transformations avec des volets sur la formation, l'apprentissage, des ateliers culinaires, ou encore autour des arts de la table... Une vision programmatique qui pourrait faire vivre les étages du nouveau bâtiment tout en étant portée par l'Union des Commerçants des Halles.

Tout cela reste pour le moment encore hypothétique, le projet définitif ne devant être dévoilé au mieux qu'en juin 2019 après plusieurs mois de concertation et de réunions entre tous les acteurs. "Le travail de co-construction débute seulement avec les commerçants et nous allons essayer de monter un projet qui soit le plus performant pour demain" explique ainsi Jean-Paul Neveu.

"On engage un projet vital pour le quartier. On l'engage pour 40 ans, on n'est donc pas à deux mois près de réflexion" réagissait de son côté François Serin, le président de l'Union des Commerçants des Halles en dissimulant à peine une certaine volonté de prendre son temps du côté des commerçants et de "ne pas tomber dans un calendrier politique" nous disaient même certains ce même jour en faisant le parrallèle entre les dates d'avancée du projet et l'approche des élections municipales. "On prendra le temps qu'il faudra" répond le maire de Tours, "On fera les choses quand elles seront mûres, l'enjeu est important pour les Halles de Tours mais aussi pour tout le centre-ville".

Mathieu Giua