Tours

Coluche jugé par des étudiants en droit à la fac de Tours

Un procès fictif et solidaire.

Au printemps dernier, l’association étudiante Tours Eloquence s’est hissée en finale du concours national d’éloquence et c’est la première équipe de province à avoir réussi cet exploit (avec, ce jour-là, un débat sur le nucléaire en France à l’horizon 2050).

Née il y a à peine trois ans, Tours Eloquence compte une quarantaine de membres, principalement des étudiants en droit et quelques forces vives venues des Tanneurs. On avait déjà parlé d’elle en mars, pour relayer une bonne idée : une reconstitution réinterprétée du procès de la reine Cersei dans Game of Thrones. Changement de décor et de scénario cet automne : cette fois étudiantes et étudiants vont imaginer un procès de Coluche, l’audience étant prévue le 14 novembre à 18h…

« On a voulu allier l’utile et l’agréable en organisant un événement humanitaire » explique Maxime Marco, le président de Tours Eloquence. Ainsi, l’accès à la salle d’audience (en fait l’amphi D de la fac des Deux-Lions) sera accessible à prix libre à partir d’un euro, la somme récoltée étant ensuite reversée aux Restos du Cœur : « l’objectif est de faire participer les étudiants à un projet social parce qu’ils sont parfois dans leur bulle, un peu détachés du monde réel. Pour nous c’est donc important de leur faire découvrir ce milieu associatif d’une manière ludique et rigolote » poursuit le jeune homme.

Avocats et témoins fictifs pour défendre ou accabler Coluche

Mais alors qu’est-ce que Coluche – le célèbre humoriste fondateur des Restos du Cœur – a bien pu faire pour être appelé à comparaître devant la justice ? « On a imaginé une sorte de délit de solidarité » se contente de dire Maxime Marco, sans trop vouloir dévoiler le scénario. Tout ce qu’on sait, c’est que les membres de Tours Eloquence (et peut-être des personnalités extérieures) incarneront juges, procureur, avocats et témoins : « chaque partie est indépendante dans son argumentation. Coluche aura deux avocats et deux témoins pour le défendre, il y aura aussi un avocat et deux témoins côté accusation. Ensuite on leur laisse une totale liberté » détaille le président de l’association étudiante.

Si le contenu de la soirée reste mystérieux, ce procès fictif ne sera pas totalement improvisé. On parle en fait de joute verbale : les différents protagonistes connaissent les arguments des uns et des autres mais ils ne savent pas vraiment de quelle façon ils vont apparaître dans le débat. Et encore, la liste de ces arguments n’est révélée que 5 jours avant la représentation : « chaque parti va devoir jouer sur les petits mots et les expressions pour retourner la situation à son avantage » note Maxime Marco.

Après cette soirée solidaire, Tours Eloquence préparera la nouvelle édition du championnat de France, avec l’objectif d’une victoire finale. Les phases se poule contre Toulouse et une équipe parisienne sont prévues en février, en attendant un nouvel événement tourangeau au thème encore inconnu en mars. A noter que l’association est ouverte aux nouveaux membres, ses réunions ayant lieu chaque mercredi soir à 18h.

Olivier Collet