Tours

Un kiné tourangeau part ce dimanche pour la Route du Rhum

Un défi personnel mais aussi pour encourager à l'arrêt du tabac.

Ce n'est pas la première fois que l'on parle de Laurent Jubert sur Info Tours. A la fin de l'été, ce kiné tourangeau spécialisé dans les troubles respiratoires nous racontait son projet : pour l'Espace du Souffle, association tourangelle contre les maladies respiratoires, il veut traverser l'Atantique à bord d'un voilier lors de la Route du Rhum, l'une des plus grandes courses à la voile en solitaire dont la 40ème édition s'élance ce dimanche 4 novembre à 14h depuis Saint-Malô, en Bretagne.

Après un long entraînement physique, après avoir appris à manier ce bateau d'un peu plus de 15m pas forcément conçu pour n'être dirigé que par un seul marin, l'homme va prendre la mer pour rallier la Guadeloupe et espère réussir en un mois, soit la durée du Moi(s) Sans Tabac, cette opération de communication pour encourager fumeuses et fumeurs à stopper la cigarette. Car arrêter un mois multiplie par 5 les chances de ne pas reprendre.

Une cigarette sur le mât du bateau

Nous avons joint Laurent Jubert ce samedi soir, stressé mais impatient. Sa journée a été chargée : rencontre avec le public, bénédiction du bateau, baptême de l'embarcation... "J'ai aussi eu un rendez-vous avec les artificiers qui ont installé la cigarette qui va faire fumer le voilier à 13h50, dix minutes avant le départ" nous raconte le kiné-skipper. Ce petit happening (avec fumée "bio" pour ne pas polluer) c'est son idée : simuler la prise d'une dernière cigarette avant un défi d'un mois, une longue traversée sans fumer teintée d'épreuves.

Arrêter la cigarette pendant un mois c'est dur, on en bave. Laurent Jubert le sait, et s'apprête à vivre lui aussi ses moments compliqués : "on a fait un point météo ce samedi, on va commencer avec une belle journée et un vent de force 4 de Sud-Ouest qui promet une belle course aux bateaux les plus rapides mais ensuite ça se gâte lundi soir avec une grosse dépression, des vents de force 8 sachant qu'on parle de tempête à partir de la force 9. On pourrait avoir des creux de 8m avec beaucoup de houle."

Un large écho médiatique

Deux solutions pour notre concurrent tourangeau : soit il arrive à passer rapidement et pourra bénéficier d'un vent de Nord-Ouest qui le poussera vers son objectif final, soit il n'est pas assez rapide et se retrouve dans la dépression. "Si c'est le cas j'irai peut-être me protéger; Nous avons le droit à une pause technique jusqu'à 150 miles de Saint-Malô" nous précise le représentant de l'Espace du Souffle.

Pour savoir quelle option Laurent Jubert choisira, vous pourrez le suivre sur les réseaux sociaux, via la page Le Souffle Court : chaque jour il publiera des vidéos pour parler de son aventure et encourager celles et ceux qui tentent l'expérience de l'arrêt du tabac avec ses conseils. Cette originalité a rencontré un bel écho médiatique, et auprès des skippers ou du public de la Route du Rhum : "les gens sont très réceptifs, le projet a du sens. Le travail de fond a été fait" explique le marin qui n'a pas réussi à convaincre 3 concurrents de laisser leurs paquets sur la terre ferme mais a convaincu le prêtre venu bénir son embarcation d'abandonner la cigarette. Au moins pour un mois.

Olivier Collet