Tours

SANITAS : Les migrants évacués des locaux squattés depuis mercredi

Ils étaient une soixantaine sur place.

En début de semaine nous vous racontions la vie difficile de ces mineurs étrangers isolés ou de ces familles demandant l'asile qui, faute de logement, s'étaient installées au Jardin Theuriet du Sanitas pour camper. Mercredi soir, un rassemblement de soutien était organisé sur place. Au moment du repas, les bénévoles d'Utopia 56 ou de Chrétiens Mogrants qui sont au côté de ces personnes au quotidien ont opté pour la réquisition de locaux vides du CLOUS, Avenue De Lattre de Tassigny.

"Cette réquisition intervient alors que les conditions climatiques deviennent très dures et en attendant la présentation du Plan d'Hébergement pour l'Hiver" de Tours qui doit être faite le 8 novembre" explique Louis Barraud, président de Chrétiens Migrants. Une soixantaine de personnes ont donc investi cet ancien site universitaire désaffecté suite "au refus dimanche soir par le cadre d'astreinte de la Préfecture d'avancer l'ouverture d'un local disponible à Emergence Rue Louis Mirault prévu pour la mise à l'abri des personnes à la rue" poursuit le représentant associatif.

Après l'occupation de l'église St Libert au printemps à Ste Radegonde, après l'organisation d'un campement estival à St-Pierre-des-Corps, cette action est la troisième mobilisation d'ampleur d'Utopia 56 et de Chrétiens Migrants qui demandent des logements pour toutes les personnes à la rue à Tours, minuers ou familles. "Malgré la promesse d’ouverture de quelques places d’hébergement en début de semaine, de nombreuses personnes restent sans abri, abandonnés de tous, à la merci des réseaux divers" écrit encore Louis Barraud.

Néanmoins, alors que les autorités avaient laissé du temps lors des actions précédentes, elles ont cette fois fait évacuer les lieux vendredi en fin d'après-midi. Les 3/4 des personnes présentes ont par la suite été hébergées via les services de l'Etat. Selon Chrétiens Mgrants, des citoyens se sont également mobilisés pour payer des hôtels aux personnes qui restaient sans solution. Un rassemblement est prévu à 15h ce samedi devant chez Chrétiens Migrants, au 4 Allée de Luynes.