Tours

Au Sanitas, des migrants dorment dehors dans des tentes

Depuis une semaine...

Moins de deux mois après la fin du campement pour mineurs non accompagnés à Saint-Pierre-des-Corps, et alors que le froid s'est installé sur la Touraine, un nouveau campement est installé depuis quelques jours à Tours. C'est au coeur du quartier du Sanitas, dans le jardin André-Teuriet que sont apparues des tentes. Ce sont les bénévoles de l’association Utopia 56 qui les ont distribuées aux migrants qui se trouvaient à la rue.

« On a décidé, avec le froid qui arrive, de leur mettre à disposition un semblant d'abri, explique Morgane, bénévole pour le collectif. Ces gens étaient déjà là avant qu'on distribue les tentes. Ils sont toujours là, à dormir devant les locaux de l'association Chrétiens Migrants qui leur apporte de l'aide. » Les deux associations ne cessent depuis plusieurs mois d'alerter sur les conditions de vie des migrants et d'alerter sur les besoins de structures : gymnases, chambres d'hôtels, places supplémentaires au 115...

Car ce nouveau campement est occupé par une quarantaine de personnes, sans solutions d'hébergements officielles. Un campement mal vu par les autorités, si bien que chaque matin, bénévoles et migrants rangent les tentes avant de les sortir le soir. Des conditions de vie spartiates et difficiles alors que les températures se refroidissent un peu plus chaque jour en cet automne.

Lire sur 37 degrés :  "On a tous le droit de refuser la misère dans nos rues"