Tours

Le CHU a choisi les architectes qui vont reconstruire l'hôpital Trousseau

Ouverture prévue en 2024.

Une avancée dans le projet de transformation de l'hôpital de Tours : ce jeudi la direction du CHU annonce qu'elle choisit le cabinet AIA Architectes pour reconstruire le site de Trousseau à Chambray, un projet à 320 millions d'euros. Cette société a été choisie suite "à un concours d'envergure internationale". 4 dossiers étaient en lice, 63 réunions ont été menées de juillet à septembre pour les départager. Parmi les critères d'évaluation, scrutés par 150 personnes : les accès, l'accueil, les urgences, les plateaux techniques ou encore les locaux dédiés à la médecine légale.

La décision finale a été prise le 16 octobre, par 12 personnes (direction de l'hôpital, élus locaux, ingénieurs...) : "il fallait comparer les projets sur l'aspect fonctionnel" précise l'hôpital. "Le jury a notamment apprécié la conception des bâtiments et la répartition des différentes activités sur le site définissant un ensemble architectural qualitiatif" peut-on lire dans un communiqué MAIS pas question d'en savoir beaucoup plus sur l'aspect du futur CHU qui remplacera l'actuelle tour vouée à la démolition.

On n'aura donc aucune information avant fin décembre-début janvier sur la forme exacte du bâtiment, son emplacement, son organisation "pour des questions juridiques" semble-t-il. En fait, la direction explique entrer dans une phase de discussions et de négociations avec le lauréat pour boucler le projet. Parmi les points clés : le passage - ou non - de la deuxième ligne de tramway au pied de l'hôpital, sachant que la Métropole espère sa mise en service vers Chambray à l'horizon 2024-2025, soit en même temps que l'inauguration du site de santé.

La suite du programme : début des études de chantier en 2019, travaux à partir de 2021 et fin de la construction pour 2024. Rappelons que le projet comprend aussi, d'ici 2026, une rénovation de Bretonneau, la réorganisation de la pédiatrie avec une fermeture de l'hôpital Clocheville ou encore la suppression des deux autres sites satellites du CHU. Notez enfin, que comme l'expliquait la directrice du CHU à 37 degrés il y a quelques mois, la tour actuelle de Trousseau ne sera démolie qu'après la mise en service des nouveaux locaux.