Tours

Tours va construire une cuisine centrale géante avec le CHU

Ouverture prévue en 2023.

La décision était attendue, après deux ans de débats. Ce lundi matin on apprend la confirmation d'un partenariat entre la municipalité et le CHU sur le sujet de la cuisine centrale, c'est-à-dire le lieu où sont notamment préparés les repas servis dans les crèches et les écoles de la ville

Actuellement, la ville dispose d'un vieux bâtiment aux Fontaines. Pour être aux normes, sa rénovation ou sa reconstruction étaient indispensables. Mais cela coûte cher. Depuis plusieurs mois, elle discutait donc avec la direction de l'hôpital pour voir si la construction d'un service commun pouvait être envisagée, afin de profiter également du projet de rénovation du CHU.

Ça a matché : l'étude menée a jugé l'idée pertinente et avantageuse économiquement. Un accord a donc été trouvé pour que ville et hôpital disposent d'une seule et même grande cuisine dès 2023. Elle sera installée sur le site de Trousseau à Chambray-lès-Tours, celui-là même qui doit être complètement reconfiguré à l'horizon 2026. Ce bâtiment neuf devrait produire 3 millions de repas par an dès son ouverture, et peut-être plus à terme si d'autres collectivités locales souhaitent l'utiliser (des communes de la Métropole, par exemple).

Selon la ville et le CHU, cet investissement commun - pas encore chiffré - leur permettra d'augmenter la part de produits bio et locaux servis aux enfants, aux patients ou au personnel de l'hôpital même si aucun objectif n'est annoncé. La mairie confirme par ailleurs que le site sera géré en interne, donc sans délégation au privé (une éventualité qui inquiétait l'opposition municipale).

Confirmé ce 22 octobre, le lancement de ce chantier de cuisine centrale commune n'en est cependant qu'à ses débuts. Du point de vue administratif, ville et CHU vont devoir créé un Groupement d'Intérêt Public qui portera le projet. C'est seulement ensuite que l'on en saura plus sur les travaux, leur coût ou encore la dimension concrète de ce nouvel équipement.