Tours

Ecole aux Deux-Lions : 4 ouvertures de classes en septembre, 7 à terme

On a visité le chantier du futur établissement.

Tours aura bientôt sa 59ème école, aux Deux-Lions, entre l’Heure Tranquille et la Tour Lumière, au bord de l’Avenue Edouard Michelin. « Pour l’instant c’est un chantier qui est perpétuellement en retard » note l’architecte. Mais il avance, et il vaut mieux : les premiers élèves sont attendus le 1er septembre 2019.

Projet à 6,2 millions d’euros (financé, notamment, par la ville de Tours et l’Etat), cette « première école construite à Tours depuis 19 ans) aura un potentiel de 7 classes soit environ 200 élèves. Divisée en deux parties (maternelle et élémentaire) elle comportera des salles de cours de 65m², deux cantines, deux cours séparées, un terrain sportif, un potager, des aires de jeux, quelques arbres… Reste un détail à régler : la hauteur des clôtures pour éviter les visites intrusives en dehors des horaires de cours.

L’ambition de l’établissement est double : mettre enfin un établissement scolaire à la disposition des nombreuses familles installées dans le quartier (plus jeune que la moyenne) et soulager l’école André Gide des Rives du Cher qui compte 12 classes : « on devrait pouvoir en fermer une à la rentrée 2019 pour avoir de nouveau une salle d’activité » explique l’adjointe au maire tourangelle en charge de l’éducation Barbara Darnet-Malaquin qui travaille sur le sujet avec l’Education Nationale. Ainsi, une soixantaine d’enfants ont déjà été identifiés comme futurs élèves potentiels de l’école des Deux-Lions (qui portera le nom d’une femme, pas encore dévoilé) « et nous allons informer les parents, notamment dans les crèches » poursuit l’élue qui vise l’ouverture de 4 classes sur 7 à la rentrée 2019, la plupart en double ou triple niveau.

Vue de l'école une fois terminée.

Remporté par un cabinet d’architectes orléanais, le chantier en est actuellement à la phase de construction : les murs sont là, pas encore le toit (que l’on nous annonce végétalisé). Le bâtiment est présenté comme éco-responsable avec des aménagements pour limiter le chauffage en hiver (l’objectif serait de le couper dès 9h du matin mais que la température soit maintenue toute la journée). Les classes de maternelle seront au rez-de-chaussée, celles d’élémentaire au 1er étage. Une salle polyvalente modulable (que l’on pourra couper en deux) est prévue pour les associations du quartier. Pour les couleurs, on nous annoncer du vif : orange et bleu, sur les murs extérieurs ou au sol. Et pour le mobilier ? Du peuplier, fabriqué par un menuisier orléanais.

Ah, une dernière chose : il y aura un parvis devant l’entrée mais pas vraiment de parking. Pour inciter les parents à déposer leurs enfants à pied vu que l’établissement est au cœur du quartier, « et sinon il y a le parking de l’Heure Tranquille à moins de 5 minutes à pied » nous suggère-t-on. Des habitudes qu’il faudra ancrer dans le quotidien des familles.

Quelques photos du chantier en ce mois d’octobre 2018 :

Une future classe de maternelle vue de la cour

La future cour

Le couloir des maternelles

Vue du parvis