Tours

7 idées pour recycler la piste de Nascar au Parc Expo de Tours

Tout sauf des courses de voitures bruyantes.

Un cubi de rouge, un vélo, des verres de jus de pomme, un drapeau… Ils fanfaronnaient les écolos tourangeaux ce lundi soir Place Jean Jaurès. Ils n’étaient même pas 10, donc 100 fois moins que lors de la Grande Marche pour le Climat de samedi, mais ils voulaient faire une petite fête devant la mairie pour ne pas trinquer seuls. Depuis que le maire de Tours et Tours Evénements ont confirmé la fin des courses Nascar sur le circuit Tours Speedway du Parc des Expositions, le conseiller municipal Emmanuel Denis et ses soutiens se sentent comme David contre Goliath : victorieux.

Le Nascar pour eux, c’était inutile, trop cher, réservé à une élite, antiécologique… « Les deux virages penchés ont coûté 850 000€ plus les 400 000€ de pertes des différentes courses » rappellent les militants, soit un total d’1,2 million d’euros : « avec ça on aurait pu aider 6 maraîchers à s’installer pour fournir en légumes la moitié des cantines de la ville » estime Emmanuel Denis. Selon lui, le feuilleton autour du Tours Speedway est symptomatique de projets mal considérés par les élus. Va-t-il pour autant s’apaiser avec ce recul ? Non. Il a déjà d’autres combats en tête comme son opposition au prolongement du périphérique pour soulager le Nord de St-Cyr-sur-Loire.

Mais concentrons-nous sur le Nascar… Si les voitures ne reviendront pas à Tours – hormis pour une exhibition en 2019 – que fait-on des deux virages penchés ? Les manifestants de ce lundi ne plaident pas pour leur destruction… Alors on a planché pour proposer quelques idées capables de faire parler en bien du circuit.

  • Y organiser un tournage de l’émission Vendredi tout est permis animée par Arthur sur TF1 et qui s’est faite connaître pour ses sketchs sur décors penchés
  • Mettre au point la première Coupe du Monde du Roi du Silence en mémoire du bruit assourdissant des bécanes passées sur la piste
  • Creuser dans la structure et aménager le cimetière des grands projets urbains chers et inutiles ou abandonnés (gares TGV en rase campagne, aérotrain…). Autre option : ouvrir un musée
  • Laisser l’endroit aux graffeurs pour en faire un site artistique (Emmanuel Denis pourrait alors y peindre son propre portrait)
  • Retirer le bitume et cultiver des choux-fleurs à la place (ou des radis, des blettes… tant que c’est bio)
  • L’agglo de Tours cherchant toujours à créer de nouvelles piscines, pourquoi ne pas en creuser une à cet endroit, à ciel ouvert, et avec une cascade ?
  • S’en servir de gradins pour une salle permanente de cinéma en plein air où l’on ne diffuserait que des films sur la bagnole (Drive, Fast and Furious…) et des rediffusions d’Auto Moto ou Turbo

Et pour les nostalgiques du Nascar (il doit bien y en avoir un ou deux), une petite vidéo... de crashs, comme celui du circuit de Tours :